Accueil » Arrêt sur la toile » Aides sociales en Essonne : le département ne peut plus les payer
Aides sociales en Essonne : le département ne peut plus les payer
La collectivité propose d’étaler les versements sur six années.

Aides sociales en Essonne : le département ne peut plus les payer

Publié le 15 janvier 2016

Une partie des aides sociales allouées aux personnes âgées et handicapées et l’aide à l’enfant s’avèrent menacées dans le département 91.

Le département de l’Essonne se retrouve-t-il dans l’impossibilité de payer les aides sociales ? Des courriers révélés par Le Monde prouvent que François Durovray, nouveau président Les Républicains du conseil départemental annonce que la collectivité ne pourra pas payer ses factures. Elle avance une solution et propose d’étaler les versements sur six années, avec les intérêts. Le quotidien délivre plus de précisions sur les interlocuteurs concernés : ces coupes budgétaires concernent les services à domicile, l’allocation personnalisée d’autonomie, la prestation de compensation du handicap, les associations de protection de l’enfance et les établissements médico-sociaux reçoivant des personnes âgées ou handicapées.

François Durovray dénonce une la situation financière laissée par son prédécesseur socialiste. Le Monde rapporte « une dette d’un milliard d’euros et une affaire d’emprunt toxique au niveau du service départemental d’incendie et de secours ». La collectivité aurait donc une dette de 108 millions d’euros envers 600 établissements. Directement mis en cause, l’ancien locataire, Jérôme Guedj (PS), se défend de ces accusations et récuse cette « dette cachée ». Selon lui, il s’agit seulement d’un décalage, de fin d’année, dans la trésorerie. Dans les pages du quotidien, Jérôme Guedj dénonce « un enfumage généralisé ». Il accuse son remplaçant de faire « un choix politique ». Comme le précise Le Parisien, plusieurs associations ont regretté d’être « prises en otage de manœuvres politiques ». Signalé par Johanna Amselem

À lire sur Le Monde

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*