Accueil » Accessibilité » François Fillon s’en prend à l’accessibilité des logements
François Fillon s’en prend à l’accessibilité des logements
François Fillon critique les normes destinées à rendre les logements accessibles aux personnes handicapées.

François Fillon s’en prend à l’accessibilité des logements

Publié le 11 mars 2016

À l’occasion de son discours devant la Fondation Concorde l’ancien Premier ministre s’est attaqué aux logements et, plus particulièrement, aux normes des logements destinés aux personnes handicapées.

Devant un grand panel de dirigeants d’entreprise, à la Fondation Concorde, François Fillon a livré les premières lignes de son programme pour la France. Des déclarations diffusées sur Public Sénat. Dans sa présentation, il a évoqué les logements. Pour permettre l’innovation, il plaide pour une simplification des normes. Au milieu de la suppression de l’encadrement des loyers et de la création d’un bail homologué en ligne, une mesure interpelle.

François Fillon s’attaque aux normes destinées à rendre les logements accessibles aux personnes handicapées. « Il est absurde de vouloir par exemple que tous les logements de notre pays soient accessibles aux handicapés. C’est une absurdité. Pour satisfaire une demande qui n’est pas une demande réelle, puisqu’il n’y a pas dans chaque logement français un handicapé qui va y habiter, on va priver des Français de logement parce qu’il sera trop cher », a déclaré François Fillon cité par Public Sénat. Pas vraiment idéal pour construire une société inclusive où, grâce à l’accessibilité, chacun trouve sa place.

François Fillon s’attaque aux normes logements… par publicsenat

Pour Nicolas Sarkozy les normes handicapées ruinent les communes

C’est une deuxième boulette pour la droite concernant l’accessibilité. Comme l’avait rapporté Faire Face en février dernier, Nicolas Sarkozy s’était fait remarquer lui aussi pour un dérapage sur le handicap. L’adversaire de François Fillon à la primaire Les Républicains, Nicolas Sarkozy, était invité sur le plateau de l’émission « Des paroles et des actes ». Face à David Pujadas, il avait raconté un échange avec un maire. « Et j’ai demandé au maire : c’est très curieux, ce que vous avez fait. La salle de bains est plus grande que la chambre des enfants. Comment ça se fait, un truc pareil ? » Réponse de l’élu : « Vous ne savez pas ? Il y a les nouvelles normes. Il faut que toutes les salles de bains soient désormais accessibles aux fauteuils handicapés. Donc, on a des salles de bains plus grandes que les chambres pour enfants. »

Une remarque à laquelle le président Les Républicains avait une proposition étonnante à apporter : « Est-ce qu’il ne vaudrait pas mieux réserver 10 % des HLM vraiment pour les handicapés plutôt que d’appliquer des normes de cette nature qui ruinent les communes ? » Par Johanna Amselem

10 commentaires

  1. ils m’énerve ses politicards à deux balles Et si on lui coupait une gambe pour voir s’ils tiendrais le même discourt
    il en fait quoi la population vieillissante?

  2. Evidence: ces 2 politiques ne savent pas trop de quoi ils parlent. Ils ignorent, comme d’ailleurs dans beaucoup de commentaires, la différence entre accessibilité et adaptabilité. Les normes légales sont peu lues et souvent, il faut choisir entre l’idéal utopique et le juste milieu. Ce que certaines associations ne font que rarement.

  3. Parmi les explications pour justifier l’échec de la loi du 11 février 2005, figurait l’absence de portage politique.
    Et bien maintenant, suite aux déclarations de Messieurs Sarkozy et Fillon, on peut être convaincu d’être en deçà de la réalité puisque ces hommes politiques de premier plan dénigrent avec d’autres et sans en connaître réellement la portée, cette loi votée à l’époque par l’ensemble des parlementaires…

  4. C’est vraiment aberrant d’entendre de tels propos dans la bouche d’élus, voire de candidats à la présidentielle, qui devraient avoir une vision universelle. On est à des années lumières des grandes avancées urbanistiques développées par les pays nordiques qui prônent l’accessibilité universelle dans toutes les démarches d’aménagement, des logements aux places de parking. On mérite vraiment mieux que ça. A quand le renouveau politique ? On ne peut pas faire du neuf avec de vieilles mentalités ! Navrant.

  5. Ce » Monsieur » pense qu’il ne vieillira jamais et qu’il n’aura pas besoin de logement adapté. Ha oui, j’oubliais, il a du fric celui-là, c’est pour ça qu’il a des idées pour faire tomber ceux qui le dérangent. Il n’aime surtout pas les handicapés et il y en a 12 millions en France. Beueueueurrrkkk ! C’est à vomir que de savoir qu’il reprend les idées tout autant réactionnaires que le nain à talonnettes.

  6. Encore un homme politique qui parle de ce qu’il ne connait pas avec des généralisations complètement abusives. Sa vision serait donc nettement « sois dans ton logement à la rigueur adapté mais surtout n’en sort pas », ne serait-ce que pour aller chez tes voisins. Avec de tels politiciens l’accessibilité réelle n’est pas près de progresser en France. Il faut partir du réel et voir comment les textes de la loi de 2005 et ses arrêtés peuvent s’appliquer.

  7. La prise de courant en hauteur à côté de l’ interrupteur n’est pas une ineptie pour handicapé.
    Nous envisageons une pénurie d’eau, pourquoi ne pas
    développer la douche à l’ italienne avec une évacuation appropriée et qui pourrait éventuellement recevoir une baignoire, alors que l’ inverse est quasiment impossible en immeuble ?
    Pourquoi nous installer le digicode d’appartement
    à côté de la porte, il faudrait permettre son installation dans 1 chambre ou 1 séjour. Au 21 ème siècle on sait ouvrir une porte à distance (le Rev motion de Vachette par exemple). Des portes coulissantes sont plus pratiques pour la plupart des handicapés et dégagent de la place sur les murs pour le mobilier. Dans le BTP les ingénieurs restent au siècle dernier. La hauteur
    de la cuvette des W.C. ne peut elle être réglable ? ETC, etc, etc….. Bien sur qu’il « n’y a que » 5 % d’ handicapés. Mais les handicaps sont très différents et nul n’est à l’ abri d’un accident ou d’ un attentat qui va changer notre façon de vivre. En fait, il n’y a que les Enarques qui ne savent ou ne veulent pas savoir !!!! Quant à prendre bien soin de faire une norme pour que la terrasse EXTERIEURE soit au
    niveau de l’ encadrement de la porte fenêtre, mais ne rien prévoir pour le côté intérieur du logement c’est tellement absurde que nos techniciens n’ont sans doute jamais mis les pieds dans un appartement au rez de chaussée.
    Arriverons nous 1 jour à nous asseoir tous autour d’une table pour réfléchir posément, voire intelligemment pour élaborer des solutions
    valables pour le plus grand nombre et pour des cas très divers de handicap ??? A 74 ans, je doute de constater que nous avons , quand même , des gens intelligents et qui savent se faire entendre. Désolant. Les politiques de tous bords nous ont amené dans le mur, à force de ne penser qu’à leur future réélection. A aucun moment ils n’ont pensé à faire ce pourquoi nous les avons élus. Faire en sorte que les conditions de vie des Français soient le plus agréables possibles.

  8. Bonjour à tous,
    Et oui, l’handicap ne sera jamais pris en compte dans notre société. Nous sommes des erreurs de la nature. Pour se loger, nous avons besoin de moyens financiers : pour nous déplacer en voiture, nous avons besoin d’un véhicule adapté et plus puissant, c’est plus cher. Ne parlons pas des bus et des trains qui sont toujours aussi inaccessibles et en plus les chauffeurs ne veulent pas se « charger de ça » (c’est du vécu)…. Avez-vous remarqué que sur les parking de supermarchés, les places réservées sont devant l’entrée, mais les charriots sont à cuge… Bref, tout est question de moyens financiers, car si on en avait les moyens, on pourrait se « payer » une aide ménagère, une aide de vie, un fauteuil roulant électrique ou du moins adapté, une salle de bain ou de douche accessible, le chauffage, car quand on est immobilisé, on chauffe plus. Un lieu de vie agréable et adapté, nous « rendrait la vie ».

  9. Bonjour Messieurs Fillon/Sarkosy les Politicards, que va t-il penser le Grand Jacques en vous lisant,lui qui à tant fait sans rien dire?Bon ok Nigo le sarko,et hop un autre François pour qui je voterais pas si?Mais on ne risque rien de les revoir après les Primaires des Répoublicains…Une seule chose mon fauteuil est a leurs dispositions,si un jour ils glissent sur une peau de Banane.

  10. Une fois de plus les politiques ignorent les problèmes des personnes handicapées. Que l’on ne vienne pas nous parler du coût car s’il est inclus dès le départ, le surcoût reste dérisoire. Comment font ils dans les pays nordiques, ils mettent tout aux normes handicapés alors qu’en France on régresse et quelque soit le parti politique. Ont ils des personnes dans leur entourage qui soit handicapé ? Alors qu’ils leur pose la question pour voir si elle trouve cela normal….

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*