Accueil » Emploi » Ressources » Les six promesses d’Emmanuel Macron aux personnes handicapées
Les six promesses d’Emmanuel Macron aux personnes handicapées
Lors du débat télévisé de l'entre-deux tours, le 3 mai dernier, Emmanuel Macron s'est engagé à ce qu'aucune personne handicapée ne se retrouve sans solution. « Ce sera l'une des priorités de mon quinquennat. »

Les six promesses d’Emmanuel Macron aux personnes handicapées

Publié le 11 mai 2017

Le candidat Emmanuel Macron a pris différents engagements sur la politique du handicap sur son site de campagne, dans des meetings ou lors du débat télévisé du second tour. Faire-face.fr a retenu six grandes promesses. Une feuille de route pour le futur président.

1 – « Nous porterons l’allocation adulte handicapé au-delà de 900 € par mois. »

Emmanuel Macron n’a pas précisé le calendrier de cette revalorisation. Mais il est probable qu’il adopte la même stratégie que Nicolas Sarkozy. Lors de la campagne pour les élections de 2007, le candidat de l’UMP s’était engagé à doper l’AAH de 25 %. Une promesse tenue en étirant cette augmentation sur la durée de son quinquennat.

Le coup de pouce promis par Emmanuel Macron – + 11 % minimum – restera modéré s’il est étalé sur cinq années. Sous la présidence Hollande, qui n’avait fait aucune annonce chiffrée sur le sujet, le montant de l’AAH a augmenté de 6,67 %.

2 – « Je ne veux plus de personnes en situation de handicap sans solution. »

Emmanuel Macron a fait un choix symbolique fort, lors du débat télévisé de l’entre-deux tours, le 3 mai. Il a choisi de consacrer sa carte blanche à la situation des personnes handicapées. Il s’est notamment engagé à ce qu’aucune ne se retrouve sans accompagnement ou sans place en établissement.

« Ce sera l’une des priorités de mon quinquennat parce qu’aujourd’hui, il y a des dizaines de milliers de personnes en situation de handicap qui sont sans solution », a-t-il martelé.

Pour résoudre ce problème, le gouvernement Valls a commencé à déployer, en 2015, une réponse accompagnée pour tous. Ce dispositif est censé permettre aux MDPH de proposer une solution immédiatement opérationnelle à chaque personne handicapée ayant besoin d’un accompagnement. Il doit être étendu à l’ensemble du territoire d’ici 2018.

Mais sa montée en puissance doit s’accompagner de la création de places en établissements et services. Le rythme actuel – 4 000 par an – est insuffisant pour combler rapidement le déficit, comme l’expliquait récemment faire-face.fr. « Je créerai les postes et les structures pour que les enfants, en particulier les jeunes autistes, n’aient plus à aller à l’étranger », a-t-il garanti.

3 – « Nous faciliterons la scolarisation des enfants handicapés. »

Emmanuel Macron s’est engagé à « donner accès à un(e) auxiliaire de vie scolaire (AVS) à tous les enfants en situation de handicap qui en ont besoin pour avoir une scolarité comme les autres ». Il promet donc de créer autant de postes d’AVS que nécessaires.

De plus, il veut « pérenniser ces emplois, les stabiliser ». Ce qui passe par « la mise au statut et la rémunération digne de ces professions », a-t-il annoncé, lors d’un meeting.

En réponse à plusieurs commentaires sur la vidéo précédente :Oui, il est absolument nécessaire de garantir une rémunération plus digne aux auxiliaires de vie scolaire. C'est une condition indispensable à l'éducation des enfants en situation de handicap.

Publié par Emmanuel Macron sur lundi 27 février 2017

Le gouvernement Valls a créé en 2014 un nouveau statut d’accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH). Les auxiliaires de vie scolaire accèdent à ce CDI de droit public, rémunéré 1 440 € brut pour un temps plein, après six années de CDD.

Emmanuel Macron va-t-il se contenter de poursuivre ce plan. Ou l’accélérer ? Voire titulariser comme fonctionnaires (« la mise au statut » ?) les quelque 50 000 emplois d’AVS et d’AESH équivalent temps plein déjà opérationnels. Cela serait étonnant puisqu’il a par ailleurs annoncé qu’il supprimerait 120 000 postes de fonctionnaires.

4 –  « Nous améliorerons l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap. »

Près de 500 000 demandeurs d’emploi handicapés pointent aujourd’hui à Pôle emploi. Pour réduire leur nombre, Emmanuel Macron veut principalement agir sur deux volets : la formation et la lutte contre les discriminations.

« Nous introduirons une labellisation spécifique pour les formations qui leur sont destinées, tenant compte des débouchés professionnels. » Et « nous prévoirons un abondement public pour le compte personnel d’activité (CPA) des personnes handicapées », promet-il. L’État pourrait donc créditer leur CPA, le successeur du compte personnel de formation, d’heures supplémentaires de formation. Une priorité car 26 % des demandeurs d’emploi handicapés ont un niveau inférieur au CAP.

Pour lutter contre la discrimination, le nouveau président veut « développer des opérations de contrôles aléatoires et imprévus à grande échelle ». « Nous désignerons les entreprises fautives », poursuit-il.

5 – « Nous organiserons l’accessibilité autour de la personne. »

Les agendas d’accessibilité programmée, mis en place par le gouvernement Valls, engagent les gestionnaires de services de transport collectif et d’établissements recevant du public à mener à bien des travaux de mise aux normes d’ici 2018 à 2024, selon les cas. Emmanuel Macron veut « accompagner les collectivités locales ». Financièrement ? Il ne le précise pas. « Nous amplifierons les actions incitatives en faveur de l’accessibilité des cabinets médicaux », promet-il également.

Quant aux bailleurs sociaux, ils « devront proposer des solutions de relogement aux personnes handicapées et vieillissantes dont le logement social n’est plus adapté. Ou bien faire des travaux dans ces logements ».

6 – « Nous aiderons les aidants. »

Emmanuel Macron a pris plusieurs engagements en faveur des aidants. Certains très vagues : « Permettre aux aidants de mieux se former ou d’être accompagnés. » Tout juste précise-t-il qu’un chèque bilan santé/social leur sera proposé « au moment de la découverte du handicap et à période régulière ». D’autres – un peu – plus concrets : « Prendre en compte la situation des personnes aidantes dans le calcul de l’âge de départ à la retraite. » Franck Seuret

D’autres engagements mais rien sur la compensation

Pour connaître l’ensemble des engagements d’Emmanuel Macron, rendez-vous sur la page de son site de campagne consacré au handicap. Le candidat y annonce, entre autres, qu’il va instaurer « une sensibilisation systématique » au handicap dans les écoles, lancer « un plan d’évaluation des techniques et méthodes de prise en charge » des handicaps (rééducation, etc.) ou bien encore « définir de façon systématique des indicateurs d’inclusion pour chacune des politiques publiques menées ».

Un grand thème n’est pas du tout évoqué : la compensation du handicap et notamment les insuffisances de la prestation de compensation du handicap (PCH).

57 commentaires

  1. Christophe BRUEL

    Bonjour,

    Concernant,les promesses,du nouveau Pdt de la République ,c’est avoir!.
    A méditer!.
    Cordialement
    751 156

    • je doute pas de cap aah rqth mais ambigu car j ai une fybromyalgie pas pris en compte par la sécu mes les douleurs sont attroce et parfois gerable ;j etais femme de ménage sauf que pas de geste répétitifs ports de charges lourdes probleme conitif ;on balance de pole emploi a cap emploi et là je cherche mais toujours pas de métiers adapter station debout penible accordee .j ai besoin de me sentir utile mais rien par contre sécu 100 /100MAIS POUR DéPRESSION DONC D2J0 PAS DE TRAITEMENT EFFICACE ET LES ALTERNATIFS BALNéo yoga de ma poche électrodes pas super acheter l appareil. heuresement suivit au centre anti douleurs et psy mais aucun traitement éfficace. accompagner moi même si je sais que se sera peut être que quelques heures.je suis quoi un déchet?????

      • moi aussi j’ai une fibromyalgie et une asthénie + de l’arthrose cervicale + d’autres effets de ces maladies…. J’ai l’allocation adulte handicapé ce qui m’aide à avoir un revenue tous les mois. Je ne suis pas reconnue par la sécu pour mes soucis de santé. Je vais chez le kiné 2 fois par semaine. Cela fait presque 5 ans que je ne travaille plus car je n’en suis pas capable car pas de port de charges lourdes du tout, pas trop la station debout , je ne peut pas levée mes bras.

        • Moi aussi je suis atteinte de fibromyalgie, en ALD pour scoliose invalidante, RQTH et plus le droit a AAH car mon mari travaille comme cadre. Je me déplace en fauteuil roulant à l’exterieur, et canne a l’interieur et petit trajet. Je suis en formation de secrétaire medicale financée par agefiph et en invalidité categorie 1. j’espere trouvé un poste a mi temps et que enfin la caf ne prenne plus en compte les revenus du conjoint pour l’aah, c’est pas eux qui doivent supporter notre handicap et nos depenses quotidiennes.

      • Bonjour je suis Martin je souffre également de fibromyalgie de polyarthrite d’arthrose et cetera je touche une pension d’invalidité de 810 € je ne reçois rien de l’AAH car ils tiennent compte du salaire de mon mari je ne trouve pas cela normal quand cela va-t-il changer nous souffrons avec un handicap invisible et il n’y a toujours pas de médicaments pour nous soulager notre handicap nous l’avons avis il faut revoir les pensions d’invalidité donner plus ou alors accorder l’AAH merci à tous

    • Mon fils adulte handicape dont je m en occupe depuis la naissance avait droit a 156 E de PCH, meme pas majoree malgre que il n avait pas de place en saj apres sa sortie de l IME et que j avais du arreter de travailler, cet annee je devais la renouveller ainsi que son aah , et le dossier a traine longtemps , malgre multiples relances et reclamations , 8 mois apres d avoir fait la demande de revision car les heures calcules ne refletaient en rien la realite, la personne de la mdph est passe HIER! debut juin on ne verra rien ! la nana me dit ne vous inquietez pas le versement est rattrapable ! comme si les frais de vie seraient rattrapables ! heureusement mon mari a un salaire! en lisant vos commentaires j ai peur que cette revision va reduir la pch car maintenant mon fils a ete admis depuis avril dans un SAJ .malgre que il faut porter sur lui de l aide et une surveillance accrue d au moins 6h par jour.
      La vivement que je me trouve un boulot car a ce pas ce n est que sur nous meme que repose le futur de nos enfants. Macron et ses promeses a la con peut aller se faire v.. je votare France Insoumise aux legislatives pour qu ils lui fassent tenir ses promeses et poussent a une majoration plus important de la aah 🤔

  2. Dans l’espoir que les promesses soient vraies .

  3. Bonjour,cela fait 16 mois que mon fils est à la maison … viré d un IME à tout juste 14 ns …
    Est-ce normal ?! C’est bien beau de parler mais il faut agir !
    Dans le Val de Marne ou je vis il y a que deux centres qui pourrais convenir à mon fils ( c’est le CAMPA ou est suivi mon fils qui nous la dit) c’est inadmissible !

  4. et les personne atteint de fibro avez vous des solutions on souffre et on nous bourre de medicament allez vous trouve quel que chose pour moins souffrir j ai 65ans et des annees de souffrence merci

  5. C’est un premier pas mais il est indispensable de reconnaître et donc, de compenser le handicap invisible. De calculer l’AAH et la pension de la CPAM sans tenir compte des revenus du conjoint éventuel. Le handicap ne doit pas être soumis à des fluctuations de rentrées d’argent dans le foyer. Le handicap ne disparaît pas lui !

    • Je suis entièrement d’accord avec vous.
      Nous sommes obligées de vivre seules sinon l’ aah nous est retirée c’est injuste et terrible car au-delà de la souffrance physique, la solitude est terrible. Si nous décidons de vivre avec quelqu’un, nous ne sommes plus considérées comme ayant un handicap et bien-sûr, nous n’avons aucun besoin n’est- ce pas… ? Il y a beaucoup de choses à revoir…

    • Je suis tout à fait d’accord. Cela n est pas normal de prendre le revenu du conjoint pour le calcul de l allocation adulte handicapés

  6. La catégorie deux d’invalidité n’est jamais évoquée… Je suis à 486 euros par mois après 33ans de travail j’ai moi aussi le droit d’être au dessus du seuil de pauvreté..!!!

  7. Notre fils à 50 ans nous nous sommes toujours occupé de lui il vit avec nous, nous prenons de l’âge (80ans) que fera t’on si l’un de nous disparaît ???

  8. Mdr il avait dit desiot 900euro part mois mai pas 900euro sur 5ans sa fait que 22euro part an et oui les handicaper seront toujours aussi pauvre

  9. Ce sont aujourd’hui plus d’un million de Français qui bénéficient de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH). Cette allocation est largement inférieure au seuil de pauvreté : 808,46€ par mois, en l’absence de tout autre revenu. Pire, le montant de l’allocation est modulé en fonction des ressources du conjoint, plongeant les Français handicapés dans une situation intolérable de dépendance financière. […]

  10. J’ai 63 ans, retraité, invalide à 90% depuis le 9/7/1972 (plexus brachial complet du bras droit). Le 14/05/2016, je me suis fracturé le poignet gauche. Aujourd’hui et définitivement, j’ai besoin de mon épouse pour me laver, manger, faire la cuisine, m’habiller , faire le ménage.
    Quelles aides peut-on nous proposer ?

    • Bonjour, je me permets de vous répondre. Vous avez droit à ce que votre femme perçoit ce qu’on appelle une PCH (prestation compensatoire humaine).vous devez faire une demande de dossier pour la MDPH à votre mairie. Dans ce dossier vous avez une partie à remplir vous même et une autre partie à faire remplir par votre médecin traitant. Vous avez droit à ce qu’une assistante sociale de la mairie vous aide à remplir ce dossier. Pour ma part la personne qui vit avec moi, en a fait la demande et maintenant,elle est ce qu’on appelle « mon aidant famiale » et perçoit 292,98€ par mois et ceci pour s’occuper de moi comme vous h/24, ce n’est pas grand chose mais ça met un peu « du beurre dans les épinards « . Voilà j’espère vous avoir un peu vous aidé.cordialement Corinne

  11. Comme d’habitude l’aah est une allocation au même titre que le RSA et donc soumit au revenus du conjoint, à l’instar du RSA c’est une situation non choisit, par contre il existe, ce petit chose qui différencie ces deux situations, au RSA l’espoir que cela change existe, que la vie s’embellisse c’est possible. Le handicap est subi, certes comme la perte d’emploi, par contre cela ne changera pas. Nos conjoints ne sont pas des mécènes, ni des sponsors, ce n’est pas à eux de nous prendre en charge… Augmenter l,’ aah. Vous ne faites que réduire la somme des revenus du conjoint impactant sur notre allocation. Pour être polie, j’applaudirai la tartufferie et continuerai à cracher sur votre iniquité, teintée d’égalité pour faire bien auprès de vos propres sponsors, de vos mécènes qui n’ont pas vus un être humain, et non un consommateur depuis bien longtemps… Nous augmenter l,’aah c’est nous condamner un peu plus à la solitude… Ce qui amènera à plus d’hospitalisation, finalement même pas un bon calcul…. Un bon gestionnaire ne se préoccupe pas uniquement du court terme, même si c’est à cause du quinquennat… Au delà des institutions, il y a l’humanité… Prenez le temps d’y penser… Vous même allé vieillir, votre compagne également, vous ne pouvez présager du « comment » alors un minimum d’humilité et cessé de croire que cet état de grâce va perdurer ! Un jour aussi vous serez maltraité faute de moyens.

  12. Faudrait ke les politiciens vive avec 810euro part mois et la il veron comment c’est dure vivre avec peu mais c’est comme sa les handicapes on est rien pour les politiciens

  13. J’aimerais une fois de tant en tant pouvoir avoir aller dans ma famille et laisser mon mari handicape entre bonne main ! Ça fait 6 mois que je n’ai plus vu mon père âgée de 91 ans ! Il va mourir sans que je le revois !! C’est insupportable on est puni dans tout les sens !! C’est déjà dur de ne plus bouger ! Mais la c’est trop et le week end c’est pire aucune aide je m’épuise et ne souffle jamais !! Comment on peut vivre comme ça ? Qui fait ça !! Nous les aidants sommes laissés pour compte !!!

  14. les personnes qui sont en invalidité vont elles avoir une hausse aussi ???

  15. Créer une sécurité spéciale étant en invalidité handicapée
    Les traitements sont lourds ns devrions rien avoir a débourser !!
    Prise en charge par secu des transports taxi ambulancier sans avoir à faire de nombreuses démarches parfois même se « battre » avec les généralistes pour les prescriptions
    Ns n’avons pas choisi notre situation

  16. Coulonnier GINOU

    Il serait génial que l accident du travail soit indemnisé comme l accident de droit commun.Redonner la dignité à la personne qui a laissé sa vie pour l entreprise.
    Et raccourcir pour les cas graves, le combat d avocat 😴
    Merci d’avance

  17. Bonjour il attend quoi macron pour augmenter la AAH c’est dans les mois qui suivent et pas 100E au moins 200e et c’est encore léger nous sommes malade tout le monde sans moque je leur souhaite de se retrouver dans notre situations c’est une honte catastrophique il nous prennent vraiment pour des serpillières

  18. Il faudrait penser aussi aux personnes en invalidité de première catégorie qui vivent avec une pension qui n’est que de 440,euros par mois moins que le rsa .

  19. augmenter AAH et très bien mais il faudrait aussi penser a augmenter les pensions d handicapé car celles ci sont beaucoup plus basse et on a autant de mal a trouver un emploi

  20. Bonjour nous sommes retraites imposables qu existe t il pour qui avons les retraites gelées depuis des années sommes invalides tous les deux nous avons l impression que nous qui avons cotise durant notre carrière sommes devenus inutiles qu il faut nous éliminer ??? Et la 1/2 part veuvage retirée hors j ai cotisé pour cela y a t il un représentant national ou départemental pour nous défendre merci de votre reponse

  21. Ce ne sont que des promesses, qui même si elles sont effectives, largement insuffisantes. Et encore une fois, quid de la « non prise en compte » du revenu du conjoint valide pour le calcul de l’A.A.H. de la personne handicapée. Le handicap est un fardeau individuel, et quand on a la chance de pouvoir le partager avec un compagnon ou une compagne qui travaille, on ne peut pas vivre avec, sous peine de vivre à ses crochets??!! C’est quoi que les politiques ne comprennent pas dans cette double peine, cette injustice??

  22. Il ne faut pas donner « une misère » sachant que que l’A.A.H. est depuis longtemps sous seuil de pauvreté, ET il faut absolument que le salaire du conjoint ne soit PAS pris en compte dans le calcul de l’A.A.H. ! parce que là Mr Macron n’en parle pas !
    Sérieux, des classes avec 12 élèves on peut dire des classes avec 20/25 élèves ! mais l’Handicap est bien une priorité !

  23. bonjour
    bin sa tombe bien je viens de me faire licencier a cause de mon handicape
    oui j’ai été embaucher pour mon handicape (prime pour le patron)
    mais la mon handicape a évoluer pas dans le bon sens
    du coup inapte a tout poste résultat licenciement
    merci en revoir
    alors ons fais quoi pour moi???????
    je pense a une corde sa irra plus vite

    • Bonjour David,
      Oui moi ca à été pareil, embauché car j’étais travailleur handicapé ou RTH mais
      c’est bien pour un patron de trouver une personne pour avoir son quota de personnes handicapées.

      La vie passe et mes problèmes de santé aussi s’aggravent (on choisit pas, on subit, c’est tout), donc reconnu inapte
      pour port de charges lourdes et le standard mais je pouvais faire de l’administratif, non on n’à pas et dehors.
      Déjà 10 ans, viré à 47 ans après 33 ans de travail en deux métiers.
      Je touche 814 euros net, peu de candidats ont parler des personnes en invalidité et les handicapés, c’est triste.
      Des mots, eux pourraient vivre avec ca, je doute…
      J’arrive dans 3 ans à 60 ans, ca m’angoisse dur.

  24. bjr j aimerais toucher mon aah en entier pas suivant le revenu de mon conjount on ne soute pas etre handicaper et j aimerais vivre un peu plus et non survive

  25. C’est un premier pas mais il est indispensable de reconnaître et donc, de compenser le handicap invisible. De calculer l’AAH et la pension de la CPAM sans tenir compte des revenus du conjoint éventuel. Le handicap ne doit pas être soumis à des fluctuations de rentrées d’argent dans le foyer. Le handicap ne disparaît pas lui !

  26. l’augmentation de 100 euros c’est maintenant pas étalé sur 5 ans encore des promesses comme le retrait de la taxe d’habitation qui se fera en 2020
    l’invalidité 2eme categorie n’est pas spécifié dans les augmentation et le calcul du conjoint dans les prestation n’est pas enlevé
    les handicapé resterons dans la misère social
    merci

  27. Il faudrait augmenter l’AAH vivre avec 800 euros c est très dur de plus c est même pas cumulable avec la pension de réversion depuis que je perçois la réversion Ils ont diminué l’AAH mais le résultat reste pareil puisque les 2 ensemble reste le même montant C est nos droit honteux revoir L’AAH sans compter les ressources du conjoint et réversion tout comme les pensions d invalidité a revoir augmentation le rsa on droit à des primes pour noël et nous rien du tout même pas l aide médicale cmu injuste

  28. STEFANINK BERTRAND

    J ATTEND DE VOIR SI MACRON VA FAIRE CELA POUR LES HANDICAPES
    JE SUIS COMME ST THOMAS <<JE NE CROIS QUE CE QUE JE VOIS <<
    LES PAROLES N ENGAGENT QUE CEUX QUI LES ÉCOUTENT

    • Tout à fait d’accord je suis aussi comme St Thomas …
      Ça fait 30 ans que je suis atteinte de sclérose en plaques et je pense qu’il faudrait remettre une aide à la personne handicapée …
      J’attends et on verra bien …
      Advienne que pourra …

  29. Charrier Bouillet

    Bonjour retraitee et handicapee ,je ne peux plus vivre seule et ai besoin de beaucoup d’aides ;il y a bien la solution des maisons de retraite, mais a 65ans .je ne peux pas envisager de vivre comme des gens sans moyens financiers (ou si peu)de90ans !!!A quand,les foyers medicalises .qui permettent une vîe comme tout u chacun…Qui a choisi de naitre ou d’acquerir un handicap, evolutif ,degeneratif ?? Peut-être que Macron reglerà nos grandes difficultés On a encore le droit de réver ou,..

  30. Je pense qu’il serait bien aussi aider plus les entreprises pour qu’ils puissent pouvoir garder les personnes handicapées. J’ai le cas, je travaille dans une association et mon entreprise ne peux me garder parce qu’ils n’ont plus d’aide.

  31. Mr macron et président et faudrait que lui nous augmente de 1000€ par mois parce que on a PA droit a la prime de Noël ni a la cmu. Et personne nous aide on a droit rien même pas droit a des bon alimentaire ni droit au aide soin.
    Jsui handicappee a 86%. Et j’ai ke 810€ et j’ai même PA les moyen me nourrir a ma faim. Jpaye tou et j’ai plu rien.
    Jpaye tou et jnarive plu.

  32. Une question pourquoi les revenus à la retraite ne sont pas cumulés avec le conjoint retraite depuis peu avec un seul revenu les revenus du foyer ne sont pris en compte que pour une personne et qd on est en couple comment faire pour nourrir son conjoint avec 800 e retraite net

  33. On ne souhaite a personne la souffrance qu on endure

  34. Au sujet de la titularisation des AVS, il ne s’engage pas à grand chose, puisque cela a déjà été entériné… http://www.20minutes.fr/societe/1848519-20160519-contrats-aides-auxiliaires-vie-scolaire-avs-vont-etre-transformes-cdi

  35. Christophe BRUEL

    Bonjour,

    Porté l’allocation au-delà 900€ par mois.

    Es ce qu’il va tenir cette promesse?????.

  36. Je crois que la PCH, l’aide financière pour l’emploi d’aide humaine, est financée par le département. Le fait que ce gouvernement supprime une grande partie de la taxe d’habitation, comment les départements vont ils réussir à financer toute les demandes ?

  37. De toute façon on est considéré comme indigents et indigentes!
    Ma pathologie, de plus en plus invalidante, est reconnue avec obtention de l’AAH. Je travaille de temps à autre mais dès qu’il y a un peu plus de revenus on nous sabre de l’autre côté (APL)La Caf devrait se conformer aux textes, à savoir cumul à taux plein pendant 6 mois. Ben non!au vu des ressources de l’année fiscale 2015…Comme si ce petit plus allait faire de nous des nanti(e)s! La CAF broie consciencieusement et à mon avis il y a des directives. Vous pensez pouvoir sortir la tête de l’eau non, non! on vous appuie à nouveau dessus…Donc les « aléas » du quotidien: alimentation, chauffage, téléphone, frais de voiture, assurances, changements imprévus de l’électro ménager par exemple…on continue à se les prendre en pleine face. Mon seul cumul, avoir un enfant autiste, bientôt 20 ans de lutte et toujours un vide sidéral (divorce mais bonne entente avec la maman et maintenant précarité car il a bien fallu combler les graves manquements de l’état)…
    Non je n’ai que peu d’espoir de la part de personnes qui vivent dans un monde bien différent et doré sur tranches du fait que leurs privilèges proviennent de notre pauvreté.

  38. bonjour,si il attend 5 ans,pour atteindre 100eu de plus,c’est comme chaque campagne,carresser les gens dans le sens du poil…il serait bien de l’augmenter de suite..dans 5ans tout aura augmenté 😮 :/

  39. Promesses rien que promesses, depuis 2005, loi mise en place concernant l’accessibilité application toujours retardée

  40. bonjour,comme vous tous,mon handicap est bien réel et bien entendue je suis pour une augmentation de mon AAH encore faut il qu’on ne me la supprime pas si je fais le choix de m’installer en couple comme si mon handicap allais disparaitre comme magie…..

  41. Bonjour,
    Ce message s’adresse à l’APF.

    Suite à un accident du travail et un accident de voiture.j’ai perçu l’AAH jusqu’à l’age de mes 60 ans ou j’ai du demander ma retraite anticipé pour cause de handicap.Par magie grâce aux lois de nos chers politiques je ne suis plus handicapé depuis le 1er Juin 2011!
    A cette date j’ai donc perçu ma retraite de 485€ mensuel.Aujourd’hui je perçois 487€;DEUX EUROS d’augmentation en 6 ans!Avec cette somme je dois manger(pâtes et riz en alternance tous les repas)payer tous les frais indispensables de la vie,payer ma complémentaire santé,entretenir ma maison, payer mes impots locaux…
    Oui je n’ai droit à aucune exonération ni à aucune aide car j’ai une compagne.Faudrait que tout le monde comprenne que tout homme normal ne veut/et peut pas vivre au crochet d’une femme.Pour ma part plutôt mourir…
    Donc, APF, malgré mes 6 ans de retraité, je n’ai jamais cessé de naviguer sur vos blogs espérant y trouver la bonne nouvelle.
    Hélas je constate que les retraités( anciens handicapés)vous ne nous défendez pas beaucoup,vous nous abandonnez!
    Je propose que vous défendiez,par exemple,un minimum retraite (sans tenir compte du revenu du conjoint)pour les handicapés qui ont travaillé et qui ont une petite pension à cause du handicap.Merci de m’avoir lû et j’espère que je reviendrai poster prochainement pour vous remercier!

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*