Accueil » Arrêt sur la toile » Apologie de l’extermination des handicapés : un médecin comparaît
Apologie de l’extermination des handicapés : un médecin comparaît

Apologie de l’extermination des handicapés : un médecin comparaît

Publié le 26 juin 2017

Un médecin a tenu des propos choquants sur l’extermination des personnes handicapées. Il a continué face à la chambre disciplinaire de l’Ordre régional des médecins de Basse-Normandie devant lequel il comparaissait samedi 24 juin.

Jean-François Pion, généraliste cherbourgeois ne comprend pas qu’on laisse les handicapés se reproduire. Il s’inquiète de la prolifération de générations entières de personnes sous tutelle ou sous curatelle. Il défend la « logique de la solution finale des Nazis ». Pour lui, parfois, une bonne dose de cyanure serait mieux.

Des propos pour lesquels il a comparu devant la chambre disciplinaire de l’Ordre régional des médecins de Basse-Normandie, à Caen, samedi 24 juin. C’est l’une des infirmières de la maison d’accueil spécialisée où il intervient, située dans une commune du Nord-Cotentin, qui a rapporté les faits à sa hiérarchie. Cette dernière a aussitôt saisi l’Agence régionale de santé.

Défense des politiques de stérilisation

Et Jean-François Pion d’enfoncer le clou à la barre. Il évoque ainsi sans sourciller les politiques de stérilisation menées en Norvège et en Angleterre devant des magistrats abasourdis, rapporte liberation.fr. La chambre disciplinaire a mis son jugement en délibéré. Il risque la radiation. Verdict dans un mois. V.DC

À lire sur liberation.fr

4 commentaires

  1. Ce sinistre individu entre dans le cadre des propos qu’il défend.
    Va t’il avoir le courage de s’appliquer sa solution ?

  2. j’ose espérer qu’il n’est pas poursuivi que par l’ordre des médecins……direct en prison…c’est honteux.

  3. Je souhaite à cet individu de ne pas étre un jour confronté à une situation de handicap .Cela peut malheureusement arriver à tout le monde .
    En ce qui concerne la reproduction des handicapés , je me fais l ‘avocat du diable …mais dans ce monde actuel , fou et cruel avec les plus faibles , il faut effectivement réfléchir à cette question .

  4. Propos inacceptables évidemment mais attention à ne pas sur-réagir. Si j’en crois les autres articles ce médecin a tenu ses propos alors qu’il attendait l’ambulance qu’il avait appelée pour le patient: il agissait donc en médecin responsable n’appliquant pas (et heureusement) les théories nauséabondes qu’il défendait. Au cas contraire il aurait mérité les sanctions les plus lourdes, mais ce n’est pas le cas.
    Combien de gardes de nuit ce médecin de SOS a t’il effectué? Combien de patients sauvés durant sa carrière? Et la directrice de l’ARS qui elle n’a jamais du connaitre les horaires infernaux d’un médecin de terrain en pleine période de grippe, veut le condamner à mort professionnellement alors qu’il manque de médecin surtout dans cette région de basse Normandie? et certains veulent qu’il aille en prison?
    Allons il faut savoir raison garder.

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*