Accueil » Accessibilité » Moins de normes d’accessibilité pour plus de logements neufs
Moins de normes d’accessibilité pour plus de logements neufs
Emmanuel Macron : « On me dira que je ne respecte pas l'environnement, ou parfois le handicap, parfois ceci ou cela. Mais il faut du pragmatisme. »

Moins de normes d’accessibilité pour plus de logements neufs

Publié le 11 septembre 2017

Emmanuel Macron veut doper la production de logements neufs. Cela passe, entre autres, par « une réduction des exigences des normes environnementales et sociales ». L’accessibilité ne sera pas épargnée.

Emmanuel Macron a les normes dans son collimateur. Toutes les normes, y compris celles garantissant l’accessibilité aux personnes en situation de handicap. Le président de la République a présenté ce lundi 11 septembre, à Toulouse, les grands axes de sa réforme du logement.

« Des normes qui relèvent de très bons sentiments. »

Il veut « libérer » la construction dans le parc libre grâce à « une réduction des exigences des normes environnementales et sociales ». Objectif : « une production massive » de logements neufs en quelques années.

« Notre pays en construit trop peu car notre système est bloqué par la sur-règlementation », a-t-il expliqué. Il faut « diminuer cette règlementation pour la rendre plus pragmatique, y compris sur des normes qui relèvent de très bons sentiments, quelques fois environnementales et sociales », rapporte l’AFP.

« Il faut du pragmatisme. »

« Vous en entendrez parler, il y aura énormément de (gens) qui s’élèveront contre ça, tous ceux qui ont dit (que) ces normes (sont) sur tout le territoire pour tout le monde », a-t-il précisé. « On me dira que je ne respecte pas l’environnement, ou parfois le handicap, parfois ceci ou cela. Mais il faut du pragmatisme », car « c’est essentiel pour résoudre le problème du logement ». Franck Seuret

18 commentaires

  1. Ne pas construire à bas coût et n’importe comment pour recommencer trop vite : penser aux handicapés à mobilité réduite et aux personnes âgées : une douche ne coûte pas plus chère qu’une baignoire dans les logements. Réserver les rez-de chaussée aux PMR afin qu’elles aient moins de charge d’ascenseur. Nos retraites n’ont pas été augmentées depuis 2013 et même baissées deux fois sous Hollande en fiscalisant les majorations pour les personnes ayant bienn élevé trois enfants en travaillant à deux (40 ans arrêtée brutalement par une maladie génétique qui me rend PMR, je n’ai pas plus de 900 euros mais mon époux a travaillé deux fois plus jusqu’à 65 ans weekends et jours fériés compris, ce qui va faire baisser sous Macron encore une fois nos retraites de 1,7 %. Nous n’aurons, comme beaucoup, le moyen d’accéder à une maison de retraite!!!!!! Ne l’oubliez pas Monsieur Macron, élu par défaut au second tour contre le FN : les Français n’ont pas compris qu’il fallait vous donner une opposition aux législatives hélas!!!!! Je suis de droite

  2. Je pense qu’il faut éviter les réactions émotionnelles et analyser le pourquoi de la proposition de Mr Macron.
    S’il parait normal que tout soit fait aux rez-de chaussée pour que les appartements aient les spécificités nécessaires aux handicapés, pourquoi mettre les mêmes obligations à tous les étages et pour tous les appartement ? Ne convient-il pas de limiter ces obligations à un pourcentage des appartements, pourcentage en rapport avec la proportion des handicapés dans notre société ?

    • A François,
      Si j’ai bien lu et compris votre commentaire, il faut que mes amis habitent au rez-de-chaussée afin que je puisse leurs rendre visite ou même ne construire que des immeubles de plan-pied qui permettraient à tous d’habiter un appartement accessible. Voyons relisez votre message et vous verrez vous-même que votre proposition de pourcentage ne tient pas debout.

    • Par politesse nous ne parlons jamais de handicapés, ce qui est comparatif à des animaux ou à des objets, mais bien de personnes handicapées. Merci de tenir compte de ce message dans vos prochains commentaires.

      • En France il y a de plus en plus de personnes handicapés du a de plus en plus de maladies rare , des cancers , mais aussi beaucoup accidents de la vie , accidents sur les lieux de travail ( professionnelles ) . Donc les personnes handicapés ne sont pas des choses mais bien des êtres des humains de cette société française de gens du peuple a considérer comme tous et non a fermé les yeux dessus .

    • Bonjour François,
      Certes ne pas réagir emotionnellement mais s’attaquer à la fois aux normes environnementales ainsi qu’aux normes d’accessibilité c’est repartir dans une déréglementation à tout crin qui en appellera d’autres puisque ce président n’a été élu que pour ça, élu étant un bien grand mot…
      Je suis moi-même père d’une jeune femme invalide moteur cérébrale et cousin d’un sclérosé en plaque, croyez-moi même en prenant bcp de recul, je ne peux pas cautionner cette politique de régression sociale et environnementale. Merci de votre écoute

    • Bonjour François,
      Votre raisonnement ne tient pas. Vous parler de faire des logements adaptés en fonction du pourcentage de PMR en France… Le problème c’est que ces chiffres bougent tous les jours. Donc quand un immeuble sera construit il sera déjà obsolète.
      Il faut toujours garder en tête que tout le monde est concerné par le handicap car tout le monde peut potentiellement, se retrouver un jour ou l’autre en situation de handicap de courte ou longue durée. Il faut arrêter de parler « des handicapés » et « des valides » de façon aussi cloisonnée..
      Cela prouve votre manque d’empathie et de tolérance.

      Il vous suffit de louper une marche pour devenir « handicapé » et à partir de la vous seriez bien heureux de pouvoir continuer à accéder à votre logement.

      Ces normes, sont le signe de progrès social et non des contraintes comme vous semblé le croire, car elles sont un moyen d’anticiper les situations d’handicap (par exemple).
      L’anticipation ce n’est pas mal, cela permet d’éviter de créer des problèmes supplémentaires.. On ne résout pas un problème en le déplaçant.

      Alléger ces normes n’est pas une solution, c’est seulement la preuve d’un manque de créativité et d’innovation.

  3. Je suis une PMR. Presque rien n’a été fait pour les handicapés dans notre pays. Et très récemment. Regardez ce qui se passe à l’école. Si nous ne sommes pas très radicaux dans nos demandes -ne pas toucher à la réglementation concernant les handicapés dans la construction- et acceptons des demi-mesures comme celles proposées par Francois, on va se faire avoir. Je n’ai aucune confiance dans les politiques pour qui l’argent compte toujours plus que la personne humaine.

    • Charlotte , bonjour a vous , votre message est assez juste , vrai . En France niveau évolution a considéré l handicape et de faire le nécessaire pour des réglementations plus juste pour le bien être des personnes handicapés est encore a des années lumière comparez a d’autres pays de l Europe considère mieux les personnes handicapés que la France . Les politiques pensent a frics et non au peuples , au citoyens quelque qui soi .

  4. non à cette décision prise par Monsieur Macron

  5. Que les appartements du RdChaussée soient réservés aux PMR, c’est du pur bon sens. Mais les personnes MR qui voudraient rendre visite à une autre personne habitant un étage supérieur devrait tout de même pouvoir s’y rendre sans encombre, c.à d. avoir un ascenseur large à disposition dans les bâtisses à ascenseur.
    D’autre part, il est à craindre qu’une restriction des normes environnementales ne deviennent du soutien à la destruction environnementale : il faut absolument veiller à tout ce qui relève d’une bonne isolation (voirCOP21), et aussi de matériaux conformes afin d’éviter incendies et/ou autres incidents, notamment des émanations de solvants se trouvant éventuellement dans des produits utilisés.

  6. Pour ma part je suis méfiant sur ce que ce gouvernement peut promulguer pour récupérer de l’argent ou faire des économies et je pense qu’il faut l’être mais dans le cas présent il faudrait, pour juger, savoir ce qui est exactement envisagé.

  7. La construction ne souffre pas de ces « obligations » et respect des normes d’accessibilités M.Le Président Macron, car la bonne » pour la bonne et simple raison que vous et vos prédécesseurs, n’avez pas respectez ces réglementations, quotas etc… depuis des décénies !Je suis outré,mais pas surpris !.
    Le cheval lève une patte durant son repos !…
    Meme Handicapée, ma plume signe ce commentaire face à ce discours spéculatif,qui est outrageant et irrespectueux de la Valeur Humaine !.

  8. Je pense que l’excès de normes n’est pas une solution viable. Pourquoi ne pas exiger simplement des logements neufs qu’ils soient accessibles et utilisables par des personnes à mobilité réduite ? Ca veut dire de plain pied ou bien avec des ascenseurs assez larges et des portes aussi larges. Mais il faudrait aussi imaginer des solutions pour aménager les logements qui ne disposent pas de ces facilités (vieux immeubles etc …). La norme ne fait pas tout, il y a aussi le coeur !

  9. Il est évident qu’il faut respecter tous les handicaps dont peuvent souffrir les habitants de ce pays, mais peut-être s’agit-il d’harmoniser les textes qui en France ont tendance à jouer au mille-feuilles et deviennent incompréhensibles et difficiles à suivre.Avant de râler,un mal Français,hélas,attendons de voir

  10. Monsieur MAcron, faites bien attention à votre réforme d’allegements sur les normes Handicapés, FAITES vraiment bien attention, vous pourriez le regrettez ….

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*