Accueil » Accessibilité » Une pétition pour faire de l’accessibilité la grande cause nationale 2018
Une pétition pour faire de l’accessibilité la grande cause nationale 2018
L'accessibilité doit garantir l’accès des personnes en situation de handicap aux biens, aux services et à l’espace public, comme n’importe quels citoyens.

Une pétition pour faire de l’accessibilité la grande cause nationale 2018

Publié le 3 octobre 2017

Deux Niçois ont lancé une pétition pour que l’accessibilité soit proclamée grande cause nationale 2018. Cela ouvrirait droit à une importante campagne de communication. Philipe Croizon, l’APF et la Fnath soutiennent cette initiative.

Quel est le point commun entre le sauvetage en mer, l’illettrisme et l’autisme ? Ces trois sujets ont été grande cause nationale. Respectivement en 2017, 2013 et 2012. 2018 sera-t-elle l’année de l’accessibilité ? C’est ce que réclame une pétition lancée il y a deux mois à l’initiative de Patrick et Michelle Touchot. Début septembre, l’aventurier Philippe Croizon apportait son soutien aux deux Niçois. Et la semaine dernière, l’APF et la Fnath s’associaient à leur démarche.

Une grande cause et des messages gratuits sur les chaînes publiques

« La première loi sur l’accessibilité en France date de 1975, expliquent les deux activistes en ligne, avec un compte twitter suivi par 21 700 abonnés. Et quarante-deux ans plus tard, seule une minorité des établissements recevant du public (ERP) est aux normes. L’agrément de grande cause nationale permettrait de bénéficier d’une forte couverture médiatique et d’outils de communication. » Il ouvre en effet droit à la diffusion gratuite de messages sur les chaînes de télé et radio publiques.

Selon les chiffres officiels, seuls 2% des ERP ne seraient ni accessibles ni sous Ad’ap. Plus de 40% seraient accessibles.

L’année où de nombreux Ad’ap arrivent à échéance

« Le choix de l’accessibilité serait un signal fort, l’année où de nombreux agendas d’accessibilité programmée (Ad’ap) arrivent à échéance », approuve Patrice Tripoteau, le directeur général adjoint de l’APF. Les gestionnaires d’ERP non-accessibles avaient jusqu’au 27 septembre 2015 pour déposer leur agenda précisant les travaux nécessaires pour la mise aux normes.

Les plus petits ERP, ceux de 5e catégorie qui accueillent au plus 300 personnes, disposaient alors de trois ans maximum, sauf prolongation, pour les réaliser, soit jusqu’au 27 septembre 2018. Ce sont les plus nombreux.

Le débat sur l’accessibilité ne doit pas se limiter aux normes

« Ce serait aussi l’opportunité de rappeler la finalité de l’accessibilité, ajoute Patrice Tripoteau. Elle doit viser à garantir l’accès des personnes en situation de handicap aux biens, services et à l’espace public, comme n’importe quels citoyens. Elle bénéficie aussi à toutes les personnes restreintes dans leurs déplacements, qu’elles soient âgées, avec des enfants en bas âge… Il faut sortir du débat actuel qui se concentre, à tort, sur les normes et leur coût. Les normes ne sont qu’un moyen, pas une fin. Ce qui est en jeu, c’est l’avènement d’une société inclusive et non discriminante. »

Candidature en octobre

Le Premier ministre attribue l’agrément grande cause nationale chaque année à une association ou un collectif. L’appel à candidatures devrait être lancé en octobre. « Plus les gens signeront notre pétition, plus cela donnera du poids à la candidature de l’accessibilité », insiste Patrick Touchot. 2018, l’année de la cité pour tous ? Franck Seuret

Les engagement du Comité interministériel du handicap sur l’accessibilité

– Réaliser en transparence le bilan des Ad’ap en 2018.

– Concentrer l’effort sur les petits ERP du quotidien (…), en les accompagnant par un réseau d’ambassadeurs de l’accessibilité, constitué de jeunes en service civique.

– En 2022, 100 % des ERP de l’État devront être accessibles.

7 commentaires

  1. Je ne doute pas de la bonne foi des auteurs de cette pétition, mais en disant qu’il ne faut « sortir du débat sur les normes » ils apportent de l’eau au moulin de Macron qui veut les remettre en cause pour soi-disant faciliter la construction des logements…

    Tout le monde prétend être « pour l’accessibilité », y compris ceux qui la remettent en cause.

    Pourquoi faudrait-il éviter de parler des « choses qui fâchent », par exemple le fait qu’avec l’ordonnance de 2014 et ses textes d’application les locataires handicapés n’auront plus accès à leur balcon ? Il est vrai que l’APF a refusé obstinément de se prononcer pour l’abrogation de cette ordonnance…

    Les « grandes causes nationales » servent surtout à alimenter les caisses de ceux qui les organisent plutôt qu’à défendre les revendications !

  2. « service public ».La gendarmerie d’Aurillac a subi de grands travaux de rénovation son escalier extérieur a été détruit et totalement refait .au début de l’année je m’en suis réjouie.Au joli mois de mai je suis allée solliciter une procuration pour un acte citoyen important les élections.Déception,désarroi m’on envahis
    PAS D’accessibilité prévu et pourtant possibilité à réaliser.La colère un sentiment d’inégalité m’a motivée pour adresser des courriers aux élus.Pour réponse le colonel de gendarmerie offusqué de ma démarche m’a écrit « que le plus important c’est que j’ai obtenu ma procuration « .C’était un jour de pluie le Gendarme a été courtois mais très gêné de me faire signer sur le PARKING .Oui c’est vrai j’exagère de vouloir être une citoyenne ordinaire j’aurais pu faire l’effort de me taire .Nous sommes au 21è siècle…

  3. Je regrette il faut des normes et des réglementations et des obligations à entretenir les accès créés .exemple lors d’un déplacement j’ai « expérimenté » des stations services sur autoroute
    oû les w-c handicap servaient de débarras;les emplacements handicap sans panneaux et au marquage tout effacé.Malgré les normes que vous critiquez quand on prévoit dès le départ surtout dans le neuf ça ne coute pas plus cher et c’est plus durable.Les « dites solutions équivalentes » c’est le flou le plus complet et la voie à n’importe quoi ou ne rien faire du tout.

  4. Nous sommes tous des handicapés physiques potentiels!

  5. se serait enfin mieux pour nous qui avons besoin d’aller au bord de l’eau avec la chaise roulante ,,,ce serait magnifique,,,,,,

  6. Désolée mais je ne peux pas comprendre la vidéo qui n’est pas sous-titrée pour les Malentendants.
    Suzy Margueron

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*