Accueil > Accessibilité > Municipales : l’APF appelle les candidats à voter pour l’accessibilité

Municipales : l’APF appelle les candidats à voter pour l’accessibilité

C’est le moment ou jamais ! L’APF presse, depuis le début de la semaine, les candidats aux élections municipales à s’engager officiellement pour l’accessibilité de leur ville.

Elle leur demande de signer son appel pour « dire oui à l’accessibilité », sur necoutezpasleslobbies.org et change.org/accessibilite.

« Les futurs élus municipaux ne peuvent pas rester sourds à ce combat pour l’accessibilité qui réunit largement les Français, insiste l’APF. Les municipalités sont en première ligne puisque la liberté d’aller et de venir dépend de leur volontarisme politique en la matière. »

120 000 signatures en deux semaines pour la pétition de l’APF

Sa pétition, lancée le 23 mars, a récolté près de 120 000 signatures en deux semaines. De simples citoyens mais aussi des candidats, donc. « Nous n’avons pas le décompte national du nombre de candidats signataires car ils sont interpellés au niveau local », précise le service de communication de l’association.

Ne pas attendre dix années de plus la liberté d’aller et de venir

La loi de février 2005 a rendu obligatoire, avant le 1er janvier 2015, la mise aux normes de tous les services de transport et établissements recevant du public. Mais le gouvernement veut accorder un délai supplémentaire de dix années maximum aux exploitants qui s’engagent sur un programme de travaux. Inacceptable pour l’APF : elle « demande fermement que les délais soient resserrés ». Franck Seuret – Photo DR

A propos de Valérie Dichiappari

Lire aussi

Moins de 0,1 % des entreprises devront rendre leur site internet accessible

L’obligation de rendre accessibles sites internet et applications ne concerne pas les entreprises réalisant moins …

Un commentaire

  1. J’ai été élue en mars 2014. Je suis désormais adjointe au maire et je travaille entre autres sur l’accessibilité car rien n’a jamais été fait dans ma commune jusqu’à maintenant. Compte tenu du travail à faire, les dépenses devront malheureusement être étalées sur plusieurs années, mais on y arrivera !
    P.S. Je me déplace en fauteuil électrique… sur la chaussée car aucun trottoir n’est – pour l’instant – accessible ni « roulable »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *