Accueil > Arrêt sur la toile > Accessibilité : bonnet d’âne pour Lausanne

Accessibilité : bonnet d’âne pour Lausanne

Deux jours à parcourir Lausanne en fauteuil roulant, dans la peau d’une personne en situation de handicap. La journaliste du magazine suisse L’Illustré, Émilie Mathys, dresse un bilan négatif.

Trottoirs et rayonnages de librairies trop hauts, cafés inaccessibles ou sans toilettes adaptées, portes trop lourdes… La vie quotidienne d’une personne handicapée à Lausanne ressemble à un parcours semé d’embûches. Images et récit à l’appui. Signalé par Valérie Di Chiappari  

À lire sur Illustre.ch

A propos de Valérie Dichiappari

Lire aussi

Tony Moggio : l’ex-rugbyman se jette à l’eau avec succès

Il préparait ce défi depuis plus d’un an. Jeudi 14 juin, Tony Moggio a traversé …

Un commentaire

  1. Il n’est pas indispensable de se mettre dans un fauteuil comme Emilie. Observation et yeux suffisent souvent: samedi au square Edouard VII-Paris pour aller au théâtre. Certains accès à cette place intérieure sont OK, pas tous. Certains trottoirs avec bateau, d’autres pas. Le théâtre n’est pas accessible: tout en escaliers. Vu une dame en FR obligé de ce faire glisser marche par marche pour accéder à une place,ses amis transbahutant son FR.
    La pièce était hilarante, mais je n’y retournerai pas.
    A la mairie de cet arrondissement il y a sans doute une commission communale: l’APF (ou autre assoc) y participe-t-elle? C’est là qu’il faut militer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *