Accueil > Arrêt sur la toile > Places en établissements pour handicapés : l’écrit de colère de Jeanne Auber

Places en établissements pour handicapés : l’écrit de colère de Jeanne Auber

Julie, 22 ans, porteuse d’un handicap complexe, demeure toujours sans solution d’accueil. Sa mère, Jeanne Auber, médecin, signe ce lundi 27 octobre une tribune sur le site du quotidien Libération. Un an après « le cas Amélie Loquet », elle aussi lourdement handicapée et sans établissement pour l’accueillir, qui avait vu l’État condamné pour absence de prise en charge adaptée. La secrétaire d’État en charge des personnes handicapées d’alors, Marie-Arlette Carlotti, mettait en place un dispositif de gestion des « situations critiques », faisant renaître l’espoir pour de nombreuses familles.

Dans son écrit de colère, Jeanne Auber, montre qu’un an après rien ne s’est passé pour sa fille et elle dénonce le « mépris » de l’État.  Signalé par Valérie Di Chiappari

A lire sur Liberation.fr

 

 

A propos de Valérie Dichiappari

Lire aussi

L’archéologie du handicap sur France Inter : quelle place sociale pour les êtres fragilisés ?

Comment les communautés du passé composaient-elles avec les corps différents et le handicap ? L’archéo-anthropologie …

2 commentaire

  1. Quand ils seront touché directement par un enfant ou un proche la ils bougeront.

  2. Ne serait-il donc pas possible de créer dans chaque centre de repos ou maisons spécialisées quelques chambres ou l’on puisse prendre en charge des personnes handicapées?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *