Accueil > Accessibilité > Sésames de l’Accessibilité Positive : améliorer la vie dans la cité

Sésames de l’Accessibilité Positive : améliorer la vie dans la cité

Mardi 4 novembre, la première édition des Sésames de l’Accessibilité Positive® a couronné, à Paris, quatre initiatives publiques et privées engagées en matière d’accessibilité.

L’accessibilité était à la fête dans les salons de réception de l’Hôtel de Ville de Paris, hier, mardi 4 novembre. Organisée par le Conseil national Handicap, présentée par Paul Joly, son président, la première remise des Sésames de l’Accessibilité Positive® a récompensé quatre initiatives sélectionnées parmi plus de 220 dossiers. Trois jurys, composés de personnalités diverses issues du monde du handicap ou du médico-social, ont désigné les quatre lauréats.

• Catégorie ʺAccès àʺ : Le Centre historique minier, situé à Lewarde (Nord), est le plus important musée de la mine. Au cours de ces dernières années, cet ancien site industriel, à l’origine non conçu pour accueillir du public, a mis en place une politique de prise en compte globale des publics handicapés. Ces aménagements offrent notamment aux visiteurs une expérience sensorielle originale grâce à une médiation adaptée.

• Catégorie ʺEmploiʺ : Situé à Toulouse, Fluvia Hôtel Résidence est le premier hôtel-restaurant en France employant une majorité de salariés en situation de handicap. Sa mission ? Favoriser une accessibilité universelle au service de tous : employés, clients et patients soignés dans les services du Cancéropôle mitoyen.

• Catégorie  ʺInnovationʺ : L’association Signes de sens a conçu Museo et Museo+, une nouvelle façon d’accéder au musée pour les publics en difficulté, notamment les enfants de 6 à 12 ans avec TED (trouble envahissant du développement) ou déficience intellectuelle. Au Musée du quai Branly à Paris et au Palais des beaux-arts de Lille, des parcours de découverte ont été imaginés à travers des jeux interactifs, des explications vidéo sur une application Ipad.

• Enfin, un Sésame d’or a été attribué à l’association des Papillons blancs de Dunkerque pour la création du premier atelier français de traduction de documents en ʺFacile à lire et à comprendreʺ. Cette méthode européenne permet de rendre l’information accessible aux personnes déficientes intellectuelles mais également aux personnes souffrant d’un handicap psychique, cognitif ou visuel.
Elle facilite aussi la compréhension des informations aux personnes ayant des difficultés d’accès à la lecture, aux personnes dont le français n’est pas la langue maternelle, aux enfants, aux personnes âgées… L’atelier a déjà traduit des documents pour diverses structures de toute la France. Claudine Colozzi – Photo Sésames de l’Accessibilité Positive®

A propos de Valérie Dichiappari

Lire aussi

Mobilité et handicap : des mesures pour mieux se déplacer

Le projet de loi d’orientation des mobilités prévoit que les titulaires de la CMI invalidité …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *