Accueil > Accessibilité > 11 février : le coup de com’ gagnant du Collectif pour une France accessible

11 février : le coup de com’ gagnant du Collectif pour une France accessible

Et pour la communication, le vainqueur est… le Collectif pour une France accessible . Médias le magazine, l’émission de France 5, a consacré son coup de com’ au match qui a opposé ces associations et le gouvernement, le 11 février.

Chacun sa manière de fêter le 10e anniversaire de la loi de février 2005. Les associations du Collectif pour une France accessible avaient appelé leurs adhérents à descendre dans la rue pour dénoncer la nouvelle réglementation accessibilité. La ministre des affaires sociales et la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées avaient, elles, convié la presse à l’Institut mutualiste Montsouris, « la seule maternité de France qui dispose d’une consultation pour handicapées », souligne la journaliste de Médias le magazine.

Les médias ignorent la visite des ministres ce 11 février

Au final, seuls quatre organes de presse spécialisés étaient présents à Montsouris alors que les actions menées dans une quarantaine de villes de France ont bénéficié d’une très bonne couverture médiatique.

Le coup de com’ 1 du 15/02/2015

« Dans les médias, le visite de Marisol Touraine et Ségolène Neuville est restée lettre morte. C’est la déception des manifestants qui prime », constate France 5. En prime, le sujet permet de découvrir l’envers du décor d’une visite ministérielle. Savoureux… Franck Seuret

 

A propos de Franck Seuret

Lire aussi

Accessibilité : un label pour dépasser les normes

Couronner une haute qualité d’usage, pensée par et pour les usagers. Celle d’un lieu, d’un …

4 commentaire

  1. Logique que 40 manifs pour une même cause, trouvent une meilleure couverture qu’une visite ministérielle, une parmi tant d’autres au fil des jours. L’essentiel reste: et maintenant? Et ce dans les deux cas.
    « L’envers du décor… »: rien de nouveau, toute communication passe par une mise en scène.

  2. On peut se réjouir du ratage de la com gouvernementale du moment mais cela fait-il avancer le schmilblik ? Une société qui ne compte que sur les coups de com pour résoudre ses problèmes se prépare de difficiles lendemains comme on peut le voir, hélas, dans bien des domaines sociétaux. La loi de 2005 dans son volet accessibilité laissait le champ libre, pour les ERP existants, aux gestionnaires attentistes invétérés au risque de créer une inégalité de traitement entre ceux qui ont fait de réels efforts et ceux qui attendaient l’échéance. L’ordonnance des Ad’ap est en quelque sorte une prime au « je m’enfoutisme » car les dérogations justifiées existaient déjà avant cette ordonnance. Cela dit lorsque des chantiers importants ont été séquencés, programmés et lancés il n’était pas stupide d’accorder un délai.

  3. Elle fait quoi?La Ministre de la Santé,pas Grand choses,c’est vrai que Mr Hollande a le don de nous mettre des Ministres invisible,et dire qu’en Matiére du handicap il faut tout revoir,tout faire.
    Mais avec notre Ministre ce n’est TOUT avec une REINE(Touraine)Parfois je me demande,si certains Ministres sont pas la que pour un préte NOMS?

  4. Heureusement que les médias ont boudé la visite de Mme la Ministre parce que si c’est pour entendre de telles inepsies concernant l’aide à la parentalité dans le cadre à la compensation, il vaut mieux oublier ! Non Mme la Ministre la compensation ne couvre pas l’aide à la parentalité, il existe en France que deux départements qui interviennent dans ce champ par le biais d’aide humaine pris sur un fond spécial de compensation. On est loin d’une équité territoriale, et d’une prise en compte de la vie de famille et de la parentalité pour les personnes en situation de handicap!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *