Accueil > Accessibilité > Lyon remporte l’Access City Award 2018
La deuxième ville de France a été récompensée car elle cible tous les domaines de l'accessibilité.

Lyon remporte l’Access City Award 2018

Lyon vient de monter, ce mardi 5 décembre sur la plus haute marche du podium de l’Access City Award. Pour cette édition 2018, la Capitale des Gaules a devancé Ljubljana (Slovénie) et la ville de Luxembourg.

Quatre villes étaient arrivées dans la short list. Mais elles ne seraient que trois à monter sur le podium de l’Access City Award 2018. Un prix récompensant, chaque année, une ville européenne de plus de 50 000 habitants pour ses efforts concrets en matière d’accessibilité des citoyens. Cela dans tous les domaines : services publics, transports, culture, etc..

Lyon après Grenoble

Les lauréats à la remise des prix. © DR

Peu avant midi, la Commission européenne a attribué la première place à… Lyon. La deuxième ville de France a en effet été récompensée car elle cible tous les secteurs de l’accessibilité. Derrière viennent Ljubljana (Slovénie) pour ses actions en matière de développement durable et Luxembourg, pour son approche inclusive et citoyenne. Sans oublier une “mention spéciale” décernée à Viborg (Danemark), notamment  pour l’accès à son patrimoine et son centre historique.

Lyon succède ainsi à Grenoble qui avait obtenu une mention spéciale en 2012 pour l’accessibilité de ses infrastructures. Vingt-six villes concouraient cette année. En 2017, Chester était devenue la première ville d’Angleterre à remporter ce prix. Valérie Di Chiappari

 

 

Retour sur la première marche du podium

2017 : Chester (Angleterre)

2016 : Milan (Italie)

2015 : Borås (Suède)

2014 : Göteborg (Suède)

2013 : Berlin (Allemagne)

2012 : Salzbourg (Autriche)

2011 : Avila (Espagne)

 

 

 

 

A propos de Valérie Dichiappari

Lire aussi

Logements accessibles : pas de quotas dans la loi mais des quotas quand même ?

Pour le Conseil d’État, le Parlement n’a pas le droit de fixer un pourcentage de …

2 commentaire

  1. Lyon applique des pratiques ségrégatives vis-à-vis des usagers handicapés des transports en commun.

    Ainsi, pour pouvoir utiliser le service PMR Optibus, il faut être résident de l’agglomération lyonnaise… les visiteurs handicapés sont exclus, alors pourtant que les touristes chinois peuvent prendre le métro, comme les Lyonnais de souche !

    Le règlement du service Optibus est d’ailleurs particulièrement restrictif, l’usager handicapé est considéré comme un fraudeur potentiel, susceptible de recevoir des amendes de 30 € dans certains cas. Les transports pour les activités de loisirs, culture et sport sont pénalisés.

    Le 26 octobre, plus de 200 handicapés et sympathisants ont manifesté leur colère devant le siège de l’organisme des élus responsables des transports, le SYTRAL.

    https://www.cdthed.fr/joomla16/news/242-transports-pmr-à-lyon-halte-aux-discriminations,-satisfaction-des-revendications-des-usagers-handicapés.html

    pic.twitter.com/D58gqESwS6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *