Accueil > J'ai regardé pour vous > Sophie Cluzel sur France 5 : « Les MDPH sont trop lourdes pour être actives. »
Sophie Cluzel, secrétaire d’État en charge des personnes handicapées, venue dans l'émission de France 5, La Maison des maternelles, pour parler du 4e plan autisme a aussi été interrogée sur des sujets plus vastes.

Sophie Cluzel sur France 5 : « Les MDPH sont trop lourdes pour être actives. »

La secrétaire d’État en charge des personnes handicapées, Sophie Cluzel, répondait aux questions des journalistes et téléspectateurs de la Maison des maternelles sur France 5 ce jeudi 12 avril. La pénurie d’auxiliaires de vie scolaire et les lourdeurs des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) comptent parmi les sujets évoqués.

Sophie Cluzel, secrétaire d’État en charge des personnes handicapées, avait été conviée pour parler du 4e plan autisme. Ce dernier, lancé le 6 avril , est destiné à permettre à la France de « rattraper son retard ». Un retard dans l’établissement du diagnostic et de la prise en charge, notamment.

Or, durant treize minutes, journalistes et téléspectateurs de la Maison des maternelles, une émission quotidienne de cinquante minutes dédiée à la petite enfance sur France 5, l’ont aussi interrogée sur des sujets plus larges.

Mais pas vraiment de nouvelle annonce. Si ce n’est celle d’un décret à paraître prochainement. Son but ? Assouplir les conditions de recrutement des auxiliaires de vie scolaire. « On a des postes ouverts, on n’arrive pas à recruter », se plaint la ministre. Avant de reconnaître : « On sait [le ministre de l’Éducation nationale et elle-même, NDLR] que ça ne va pas et qu’il y a des délais d’attente incompréhensibles pour les parents. »

Sophie Cluzel : « La solution est dans l’école. »

Sophie Cluzel refuse aussi l’idée  de permettre aux familles qui le peuvent de recruter des AVS privées. Cela au nom de l’égalité entre les familles. Pour elle, cela doit être réglé par l’Éducation nationale. « La solution est dans l’école. »

Et comme sur France Inter deux semaines auparavant, dans l’émission Grand bien vous fasse, Sophie Cluzel a aussi pointé du doigt les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Elle les estime « trop lourdes actuellement pour être actives et proactives ».

Quant au 4e plan autisme, elle en a rappelé les grandes lignes. Une meilleure formation des généralistes et des pédiatres. Mais aussi des plateformes territoriales, dès janvier 2019, pour la prise en charge des enfants concernés. Également, la mise à disposition d’un forfait de prise en charge de soins avant même que le diagnostic de trouble autistique ne soit confirmé et reconnu par la MDPH.

À voir sur francetv

A propos de Sophie Massieu

Lire aussi

« Fin de vie, le dernier exil », l’euthanasie en débat ce soir sur France 5

En mars, un quart des députés a réclamé une nouvelle loi sur la fin de …

Un commentaire

  1. moi je peut voir que nous les handicapés a 80% ont nous met a ce jourle 17/04/2018 ont passe a 66% pourquoi donc ont benéficie plus de l ahh merci le nouveau gouvernement tout sa il y a tellement d étrangé handicapé qui arrive chez nous que cet nous les purs français ont se fait avoir pour cet gens la honte a la france

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *