Accueil > Société > Politique du handicap : une enquête pour donner votre avis

Politique du handicap : une enquête pour donner votre avis

Un an après l’élection présidentielle, APF France handicap lance une grande enquête avec l’Ifop auprès des Françaises et des Français en situation de handicap et de leurs proches. Objectif ? Sonder les personnes concernées sur la politique du handicap menée ces derniers mois par le gouvernement. Réponses attendues jusqu’au 7 juin.

La première année du quinquennat Macron en matière de handicap se solde par un bilan assez décevant. Pour affiner ce constat, APF France handicap a décidé d’initier une grande enquête en ligne auprès des personnes concernées, en partenariat avec L’Ifop.

Quelles priorités pour les personnes handicapées ?

Parmi les sujets abordés : l’accessibilité des lieux publics, des transports, l’accessibilité au logement, les ressources, l’accès à l’emploi… Mais aussi l’article 18 du projet de loi ELAN. Celui-ci prévoit de passer de 100 % de logements accessibles dans les constructions neuves à 90 % de logements évolutifs avec un quota de 10 % de logements accessibles seulement. Sans oublier la réforme des modalités d’attribution de l’AAH.

Une enquête renouvelée chaque année

Ce « Baromètre APF France handicap de la confiance » est destiné à être renouvelé tous les ans pour mesurer l’évolution de l’opinion des personnes tout au long du quinquennat. Pour participer à cette enquête disponible en ligne, les Françaises et Français en situation de handicap (quel que soit le handicap ou le degré d’invalidité) et leurs proches ont jusqu’au 7 juin.

Les résultats seront dévoilés en avant-première au congrès APF France handicap qui se déroulera à Montpellier du 21 au 23 juin. Ils seront ensuite communiqués au grand public.

A propos de Claudine Colozzi

Lire aussi

« Fin de vie, le dernier exil », l’euthanasie en débat ce soir sur France 5

En mars, un quart des députés a réclamé une nouvelle loi sur la fin de …

16 commentaire

  1. Bonjour.
    Les droits ne sont pas appliqués et c’est honteux.
    Le 23/05/2018 à 10h36.
    Marie GROSSIORD.

  2. Je suis pas contenté il a augmenté la csg qui nous a touché les handicapés invalidité et retraité on a du mal a joindre les de mois etc…

  3. J aimerais qu ils mettent une loi afin qu il ne touche plus sur notre pension la AAH par rapport au revenu du conjoint que nous puissions garder notre AAH complète cordialement

  4. Rester célibataire toute sa vie pour bénéficier des aides ou vouloir malgré un handicap déjà assez lourd vivre une belle histoire d’amour avec son mari avec pour seuls revenus une petite pension d’invalidité..tout aujourd’hui est à cumuler avec les revenus du conjoint! L’aah m’a été complètement retiré suite à ma déclaration de concubinage. Alors que mon futur époux gagne moins de 1500€ par mois.
    Avec mon handicap rechercher un travailler revient du domaine de l’impossible..fin des ARE dans quelques jours. Mais peut être pas de possibilité d’ASS (492 euros lol) ni de rsa suivants mon invalidité et les 1480€ de salaire de mon conjoint. Pourquoi déclarer constamment les revenus du conjoint surtout quand ils ne dépassent pas un certain seuil.
    Je veux bien s’il gagnait 3000€ par mois. Mais la plus d’apl plus d’aah plus d’are…le marché du travail est tellement difficile avec tout le monde et en particulier avec les personnes handicapées. Et cap emploi qui ne vous dirige que vers des formations..cela devient invivable de vivre sous un tel seuil.

  5. Trop de discrimination et salaire social soit aah et pension invalidité jamais revalorisé chaque année et aucunes aides de l etat

  6. se qui manque le plus est l accessibilité
    apres les aides j ais droit a rien causse retraite et pas normal suis en fauteuil

  7. La MDPH juge sur dossier.
    Il serait bien que les personnes soient vu par un médecin.

  8. les promesses de campagne n’ont pas été tenues concernant les personnes autistes , tous les problèmes devaient être
    réglés , aucune ouverture de Centres ( FAM , MASetc ) qui auraient pu soulager des familles en détresse du fait du vieillissement des familles et de leur adulte, enfant . que deviendront-ils quand les parents ne pourront plus les aider , les soutenir : Les hôpitaux psychiatriques ? l’inclusion ne peut concerner qu’une infine partie des personnes adultes Autistes , restent « oubliés  » les cas les plus lourds qui sont la grande majorité et qui ne peuvent pas profiter de l’inclusion . Et ceux qui sont en Belgique dans des centres inadaptés , pour lesquels des sommes considérables son déboursées chaque année , avec ces sommes on aurait pu créer des emplois en France ce qui aurait diminué le chômage !!

  9. C’est une honte.!!!!!
    Mr Macron n’à pas tenu ses promesses

  10. Mr Macron est nul pour le peuple. ..

  11. Il ne faut pas qu’ ils prennent les revenus du conjoint pour calculer l AAH.
    Je suis handicapé à 80% et j ai 3 enfants à charge.
    Je n ai même pas le droit à l AAH.

  12. moi aussi en colere
    licencier en 2016 en inaptitude physique casser de partout avec la penibilite
    mis en inva 2 avec 50 pour cent de mon salaire
    et perdu au mois de janvier encore 60 euros avec la c s g
    je me bat contre ce gouvernement

  13. Les handicapés ont les prend que pour les avantages fiscaux, on explique pas aux employés qui les entour qu’il faut accepter les gens différents et surtout quand ça se voit pas. Ça aussi faudrait y travailler.
    Mais aujourd’hui, quand j’entends qu’il va falloir qu’on disent « aux gens RQTH, de ne pas seulement vivre avec là au et se mettent à travailler…. »
    Ben c’est bien culotté, faudrait deja pouvoir vivre avec 800..€/mois…M. Macron vivait QUE avec 1000€/M étudiant !!!
    Puis faudrait aussi forcer les employeurs qui préfèrent payer une amende plutôt qu’employer des RQTH !! C bon on est pas des faineant, on voudrait travailler et de se faire avoir une rentrée d’argent plus confortable !!!

  14. Je veux bien échanger mon handicap et la paye et prendre la place de ministre président pour voir … Y compris les MDPH qui ne comprennent pas ce que l’on ressent en tant qu’handicapés comme souffrance si ça ne se voit pas et que cela reste psychologique …

  15. bonour, nous perdons tous nos droit et ce macron et gouvernement 00000 , il y a que l’europe pour ce macron . et la ministe de l’handicap a chaque fois ont les entant pas a quoi servent ils ???????. la mdph est deborde , les gens s’en foute et nous respecte pas ( ah encore handi qi pique ma place au caisse handi etc etc un maque de civisme qui ce transforme en dicrimnation . mr petit daniel a raison bravos a lui

  16. Je suis d’accord avec vous

    Suppression de l’allocation compensatrice

    APL moins 25€ par mois

    Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *