Accueil > Vie Sociale > Course en eau libre pour Théo Curin, parrain de la 4e édition de l’Open Swim Stars
Avec le champion de natation Camille Lacourt, Théo Curin, 18 ans, parraine cet événement qui réunira plus 2 000 participants. © Open Swim Stars

Course en eau libre pour Théo Curin, parrain de la 4e édition de l’Open Swim Stars

Théo Curin, nageur paralympique de 18 ans, est le parrain de la 4e édition de l’Open Swim Stars. Samedi 16 juin, il se jette à l’eau pour sa première course en eau libre dans le bassin de la Villette à Paris. Près de 2 000 participants sont attendus.

Faire-face.fr : Prêt pour ce nouveau challenge ? Qu’est-ce qui vous motive ?

Théo Curin : J’étais déjà parrain de l’édition 2017, mais je n’avais pas pu nager en raison d’une fracture au bras. Cette année, j’ai décidé de participer moi aussi en nageant 5 km. J’ai envie de découvrir des sensations différentes de celles  que l’on peut ressentir en piscine. Après, ça ne changera rien à ma carrière de sprinter. Je le prends comme un petit kif qui va clôturer cette saison intense.

On retrouvera Théo Curin aux championnats d’Europe à Dublin du 13 au 19 août © Académie PC

F-f.fr : S’agit-il aussi de porter le message que ce type d’événement est accessible aux personnes en situation de handicap ?
T.C : Effectivement. J’espère que ma présence va ouvrir les yeux de ceux qui n’ y croient pas et peut-être inciter certaines personnes à participer.  Venir encourager, c’est déjà un premier pas.

F-f.fr : Vous faites aussi partie des 18 athlètes, valides et en situation de handicap, chargés de travailler à la préparation des JO de Paris 2024.  Ça consiste en quoi exactement ?
T.C : Donner notre point de vue de sportif. En tant qu’athlète handisport, je peux par exemple penser à des aménagements qui concernent les adaptations du village olympique. Beaucoup de choses vont bouger. Ces Jeux vont vraiment changer les mentalités, j’en suis convaincu.

Prochaine étape : le bac de français

F-f.fr : Paris 2024, comment vous situez-vous par rapport à une échéance aussi lointaine ?
T.C : C’est loin, sans être loin. On s’entraîne tous les jours en gardant en tête ce type de compétition. Certes, il y a d’autres étapes toutes aussi importantes : les championnats d’Europe au mois d’août, les Jeux de Tokyo en 2020.

F-f.fr : Et la prochaine échéance, c’est aussi le bac de français dans quelques jours…
T.C : Oui, avec tout ça, il ne faut pas pour autant négliger les études. Je ne vous cache pas que les journées sont bien remplies. Pensionnaire au pôle France jeunes handi-natation au Creps Vichy-Auvergne, je mesure la chance que j’ai de pouvoir m’épanouir grâce à mon sport.

De Paris à Toulouse jusqu’au 9 septembre
Imaginé en 2012, d’abord à Paris, par d’anciens champions de natation désireux de faire revivre l’épreuve mythique de “La Traversée de Paris à la nage”, l’Open Swim Stars Harmonie Mutuelle est devenu le premier circuit grand public de natation eau libre en France.
Après Paris, l’Open Swim Stars sera à Lyon (24 juin), à Strasbourg (1er juillet), au lac de Madine (7 juillet), à Douarnenez (5 août) et à Toulouse (9 septembre).

A propos de Claudine Colozzi

Lire aussi

Le Grand Bain, une plongée dans une drôle d’aventure

Après avoir ravi le Festival de Cannes, Le Grand Bain sort au cinéma ce mercredi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *