Accueil > Accessibilité > Fauteuils roulants en libre-service : l’idée fait son chemin
Pour utiliser HandyLib, il faut un bip ou une appli sur son téléphone, se garer sur un emplacement dédié et un appareil vient se positionner devant la portière de votre véhicule. © HandyLib

Fauteuils roulants en libre-service : l’idée fait son chemin

Il y a déjà les vélos, les voitures et autres scooters électriques en libre-service pour les déplacements urbains. Voici les fauteuils roulants mis à disposition en ville pour les personnes à mobilité réduite. Comme récemment à La Ciotat, mais pas seulement… et selon différentes formules.

Le système Vélib ou Autolib a inspiré Amar Marius Makdoud. Cet entrepreneur à La Ciotat est l’inventeur d’Handy Lib, un « concept automatisé pour la mise en libre-service de fauteuils roulants sur des places de stationnement ». Grâce à son idée, plus besoin de charger et décharger son fauteuil à bord de son véhicule parfois à plusieurs reprises lors d’une même journée. Quand on veut aller faire des courses, s’adonner à une activité physique ou sportive, accomplir une démarche, visiter un musée…

Il suffit d’utiliser un bip ou une appli sur son téléphone, de se garer sur un emplacement dédié où un appareil sortira automatiquement son habitacle et viendra doucement « se positionner de manière optimale » devant la portière de son auto pour faciliter le transfert. Ne reste plus ensuite qu’à vaquer à son occupation du moment.

Un gain d’autonomie … potentiellement payant

Sur le papier, c’est évidemment moins de manutention et de complexité, donc une économie de temps, de fatigue et plus d’autonomie. Mais, pour le moment, seul un Handy Lib – un prototype – est en fonction, installé sur le parking urbain sportif de la Ciotat. La municipalité en proposera-t-elle d’autres ? Amar Marius Makdoud œuvre lui à l’industrialisation et à la commercialisation de son produit.

Son ambition ? Séduire des gestionnaires de grandes surfaces et d’autoroutes, mais aussi des hôpitaux, d’autres municipalités, etc. Son modèle économique demeure toutefois à préciser. Handy Lib, financé par ses propres deniers, sera-t-il un service gratuit ou pas ? Quid des données personnelles des utilisateurs ? Aujourd’hui, il n’est plus le seul sur le marché.

Une idée déjà testée parfois approuvée

De fait, d’autres sociétés ont présenté des concepts comparables ces dernières années. Telles Myd’l, associée à l’agence de design Axéna, avec son projet baptisé Diabolo’Lib, présenté début des années 2010. Un fauteuil en plastique rotomoulé, « moderne, confortable, sympathique », intégré dans une station d’accueil modulable. Le projet a néanmoins fait chou blanc, faute probablement d’avoir trouvé son public.

Des villes se sont aussi lancées, comme La Rochelle ou Orléans. Mais, l’inventeur d’Handy Lib insiste : seul son concept offre une vraie liberté aux personnes à mobilité réduite : « Ce n’est pas un chariot de supermarché ! », chariot qu’il faut aller chercher et décrocher de sa rampe de rangement. Sur ce point, personne peut le contredire.

A propos de Elise Jeanne

Lire aussi

Transports : premiers tours de roue pour la navette autonome, électrique et accessible

Pas de chauffeur ni de voie réservée pour la navette électrique i-Cristal inaugurée lundi 10 …

13 commentaire

  1. Excellente initiative naturellement répondant au besoin particulier des personnes en situation de handicap … moteur. Dans la perception de tout un chacun, le handicap c’est le fauteuil roulant, symbole des places de parking. C’est déjà bien qu’il existe, mais au delà de cette généralisation abusive, que fait-on dans l’espace public pour les handicaps sensoriels, malvoyants, malentendants ? psychiques et retards intellectuels ? handicaps invalidants consécutifs à une maladie ?
    Je vous dispense des réponses bateau trop souvent entendues ( « chaque chose en son temps, c’est à l’étude, … »). La loi de 2005 prévoit l’égalité d’accès pour toutes les personnes en situation de handicap, malgré la succession de marche arrière, même pour les PSH moteur avec le dernière loi ELAN.
    Nous orienterions-nous vers une forme dissimulée des mises à l’écart des siècles passés ?

    • Encore une idee a la con …Il serait beaucoup plus judicieux de commercialiser un fauteuil pas cher moins de 500 e, leger 7 kilos et sur mesure cela existe j en ai un depuis 40 ans je le plie et deplie 10 fois par jours si mon activite le necessite je ne suis pas un athlete de haut niveau et j ai 69 ans dont 45 ans de paraplegie suite a une section de la moelle .
      Si il y a des amateurs contactez moi ….

  2. Du n’importe quoi on monte avec note propre fauteuil ds la voiture. Il ne fait pas nous prendre nous en situation pme comme des vaches a lait toujours payer. Pour les valides s’ils veulent essayer ou. Faire de l’argent sur les handicapés en fauteuil non jai un électrique et un manuel et d’autres dq le garage que j’envoie en Afrique pour les pays en guerre

    • Bonjour Thierry
      je vois que vous avez rien compris, Vous avez des gros muscles tant mieux pour vous mais les couples de 70 ou 80 ans on plus de muscles dans le cerveau que dans les bras alors ce service sans doute gratuit est bien apprécié
      Car pour une sortie eu il plie el fauteuil le range dans le coffre le dés plie 1/4 h après pour leur RDV le replis après le RDV range dans le coffre et le dés plis de retour chez eu 4 fois mémé à 75 ans et pépé à 80 ans

      Alors

  3. En plus les fauteuils ne s’adaptent pas tout le monde. C est a la taille et personnalisé. Tous à faire du fric sur notre dos. Franchement honteux

    • Priscille Vigneron

      c’est une bonne idée de base mais oui, ca ne sera pas pour tout le monde clairement

      • Effectivement peut-être pas pour tout le monde mais déjà c’est quand même penser à la différence…j’ai un fils en fauteuil électrique et de plus avec un corset siège pour qu’il puisse tenir assis .Je sais que pour mon fils cela ne sera d’aucune utilité mais peut-être que d’autres personnes apprécieront et Moi je trouve que si cela peut aider des. Gens bah tant mieux. Il y a au moins des gens qui pensent au confort des autres

    • Franchement Thierry, vous êtes aigri
      Voyez le bon côté de l’idée plutôt que de penser négativement.
      Cette personne qui lance le projet, ne pensez vous pas, qu’au final, elle a peut être quelqu’un dans son entourage qui est en situation de handicap difficile ? Les meilleures idées pour améliorer le quotidien viennent souvent du vécu.
      Positivez Thierry et vous verrez la vie autrement.
      Vous même êtes une personne handicapée, vous ne répondez pas aux besoins de ce projet comme vous dites, mais d’autres apprécieront peut-être de pouvoir louer un fauteuil roulant

  4. A La Rochelle les 10 premiers fauteuils en libre service ont été offerts par le Lions club La Rochelle Océan. Le 2 juin 2012. Ils sont jaunes comme les vélos  » Yelo » et sont à la disposition des gens à mobilité réduite.
    Un système idéal pour visiter les rues piétonnes et le port qui n’ est pas accessible en voiture..

  5. Priscille Vigneron

    un article repris mot pour mot casiement sur un autre site
    http://www.handitout.fr/2018/06/fauteuils-roulants-en-libre-service.html

    • Valérie Dichiappari

      En effet ! Avec des fautes de grammaire et d’orthographe en supplément. Certains ne connaissent visiblement pas le respect des droits d’auteur. CDLT La rédaction

  6. n’importe quoi le fauteuil doit être adapté à la morphologie de la personne

  7. Salut sand
    Merci
    Ce projet est conçu pour éviter au personne de sortir leur fauteuil pour 10 mn exemple boire un café ou aller au toilette sur aires de repos autoraute
    Et autre’ service gratuit je pense qui viendra conforter les abonnés concernés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *