Accueil > Arrêt sur la toile > Insolite : quand le caddie devient fauteuil roulant
Le "Cart Wheelchair DIY" est un fauteuil roulant fabriqué à partir de caddies d'occasion. © Apichai Inthutsingh

Insolite : quand le caddie devient fauteuil roulant

Objet incontournable pour faire ses courses, le caddie a souvent été détourné de son utilisation principale. Cette fois, c’est au profit des personnes pauvres et en situation de handicap en Thaïlande.

Chaise, siège, tricycle, cage à oiseaux ou encore brasero pour griller des marrons : le caddie de supermarché s’est souvent métamorphosé. Le voici désormais transformé fauteuil roulant. Une idée ingénieuse d’Apichai Inthutsingh, désigner dans une agence de publicité de Bangkok. Son idée : venir en aide aux personnes à mobilité réduite à cause d’un handicap, d’une maladie ou de leur âge n’ayant pas les moyens d’acheter un fauteuil roulant classique. Le nom de son invention : le « Cart Wheelchair DIY ».

Donner une seconde vie aux caddies

DIY comme “Do It Yourself” ou faire/construire soi-même. Référence à une tendance appelée upcycling ou “recyclage par le haut”. Elle consiste ainsi à récupérer des objets et matériaux pour les transformer en produits de qualité et leur donner un nouvel usage. Exemples : tambour de machine à laver servant de lampe, skateboard d’étagère… et caddie d’occasion, donc, de fauteuil roulant.

Bénéficier d’un engin léger et personnalisé

En le bricolant un peu pour en modifier la structure et en y ajoutant des éléments basiques pour davantage de confort (coussins, frein, petit panier, etc.), on obtient un engin léger. Décliné en deux modèles : un pour les usagers capables de se débrouiller seuls et l’autre devant être poussé.

Les plus créatifs pourront même y apporter une touche personnelle afin de le rendre unique et adapté à leur mode de vie. De quoi, en tout cas, faciliter la vie de millions d’individus, à commencer par ceux vivant dans des bidonvilles thaïlandais pour lesquels les soins s’avère particulièrement difficiles. En espérant, un accès à des aides techniques classiques dans un futur pas trop lointain.

À lire sur creapills.com

A propos de Elise Jeanne

Lire aussi

Compensation : les galères d’Océane, malade de Lyme

Souffrant de la maladie de Lyme, Océane, 21 ans, peine à obtenir l'aide humaine et technique à la hauteur de ses besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *