Accueil > Vie Sociale > Culture/Loisirs > Musique : à l’écoute de 4 artistes handicapés pour adoucir votre confinement
Agé aujourd'hui de 75 ans, Itzhak Perlman a contracté la polio à l'âge de 4 ans. Ce qui ne l'a pas empêché de mener une prestigieuse carrière de violoniste.

Musique : à l’écoute de 4 artistes handicapés pour adoucir votre confinement

[Bulles de culture] Confinement oblige, évadez-vous avec Faire-face.fr grâce à quelques vidéos mettant à l’honneur des artistes en situation de handicap. Épisode 1 : place à la musique !

Michel Petrucciani : le pianiste de jazz surdoué

Atteint d’une ostéogenèse imparfaite, ce musicien découvre la musique à l’âge de 4 ans en voyant Duke Ellington à la télévision. Pianiste de jazz surdoué, compositeur prolixe, Michel Petrucciani fait montre d’une puissance rythmique incroyable face à un clavier. « La musique n’est pas une chose trop sérieuse, disait-il. Il faut savoir plaisanter avec elle, c’est un art heureux, gai. »

 

Jimmy Scott : Little big man

Le New York Times l’avait baptisé « le chanteur américain le plus injustement ignoré du XXe siècle ». Atteint du syndrome de Kallman qui se caractérise par un arrêt de la croissance, Jimmy Scott a bien failli passer à côté d’une carrière dans la musique. La faute à sa petite taille et à sa voix d’enfant. C’est pourtant ce timbre particulier qui est la signature de cet artiste exceptionnel. Doublé d’une sensibilité à fleur de peau.

 

Itzhak Perlman, une légende vivante de la musique

En devenant l’un des violonistes les plus célèbres de son époque, Itzhak Perlman a fait mentir ceux qui pensaient qu’il ne pourrait jamais percer dans la musique avec son handicap. Touché par la polio à l’âge de 4 ans, il se déplace avec des béquilles et joue assis. En plus de sa carrière de musicien, il a consacré sa vie à lutter contre les discriminations à l’égard du handicap.

 

Anja Linder : la musique chevillée au corps

Le 6 juillet 2001, un platane de 40 mètres s’effondre sur le public d’un concert au Château de Pourtalès à Strasbourg : 14 morts, 85 blessés dont Anja Linder, une jeune harpiste de 26 ans.  « À l’époque, tout le monde me disait qu’il me serait impossible de continuer de jouer. Mais, je ne pouvais me résoudre à mettre un terme à ma relation fusionnelle avec l’instrument. » Sa force de vie lui a permis de reprendre la musique grâce à une harpe équipée : l’Anjamatic.

 

A propos de Claudine Colozzi

Claudine Colozzi
Journaliste société - culture, mettant en valeur des femmes et des hommes au parcours inspirant.

Lire aussi

Élections régionales : Sophie Cluzel partie pour rester

Sophie Cluzel devrait mener les candidats de La République en marche, dans la Région Sud, …

2 commentaire

  1. Avatar

    Un grand merci à toute l’équipe pour ces moments de partage Il y a des artistes qu’on ne connaissait pasC’est touchantLe témoignage de Anja Lindernous touche beaucoup et nous donne un moyen d’aller de l’avant en regardant droit devantOn lui souhaite le meilleurBonne continuation à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial