Accueil > Vie Sociale > Culture/Loisirs > Musique : à l’écoute de 4 artistes handicapés pour adoucir votre confinement
Agé aujourd'hui de 75 ans, Itzhak Perlman a contracté la polio à l'âge de 4 ans. Ce qui ne l'a pas empêché de mener une prestigieuse carrière de violoniste.

Musique : à l’écoute de 4 artistes handicapés pour adoucir votre confinement

[Bulles de culture] Confinement oblige, évadez-vous avec Faire-face.fr grâce à quelques vidéos mettant à l’honneur des artistes en situation de handicap. Épisode 1 : place à la musique !

Michel Petrucciani : le pianiste de jazz surdoué

Atteint d’une ostéogenèse imparfaite, ce musicien découvre la musique à l’âge de 4 ans en voyant Duke Ellington à la télévision. Pianiste de jazz surdoué, compositeur prolixe, Michel Petrucciani fait montre d’une puissance rythmique incroyable face à un clavier. « La musique n’est pas une chose trop sérieuse, disait-il. Il faut savoir plaisanter avec elle, c’est un art heureux, gai. »

 

Jimmy Scott : Little big man

Le New York Times l’avait baptisé « le chanteur américain le plus injustement ignoré du XXe siècle ». Atteint du syndrome de Kallman qui se caractérise par un arrêt de la croissance, Jimmy Scott a bien failli passer à côté d’une carrière dans la musique. La faute à sa petite taille et à sa voix d’enfant. C’est pourtant ce timbre particulier qui est la signature de cet artiste exceptionnel. Doublé d’une sensibilité à fleur de peau.

 

Itzhak Perlman, une légende vivante de la musique

En devenant l’un des violonistes les plus célèbres de son époque, Itzhak Perlman a fait mentir ceux qui pensaient qu’il ne pourrait jamais percer dans la musique avec son handicap. Touché par la polio à l’âge de 4 ans, il se déplace avec des béquilles et joue assis. En plus de sa carrière de musicien, il a consacré sa vie à lutter contre les discriminations à l’égard du handicap.

 

Anja Linder : la musique chevillée au corps

Le 6 juillet 2001, un platane de 40 mètres s’effondre sur le public d’un concert au Château de Pourtalès à Strasbourg : 14 morts, 85 blessés dont Anja Linder, une jeune harpiste de 26 ans.  « À l’époque, tout le monde me disait qu’il me serait impossible de continuer de jouer. Mais, je ne pouvais me résoudre à mettre un terme à ma relation fusionnelle avec l’instrument. » Sa force de vie lui a permis de reprendre la musique grâce à une harpe équipée : l’Anjamatic.

 

A propos de Claudine Colozzi

Claudine Colozzi
Journaliste société - culture, mettant en valeur des femmes et des hommes au parcours inspirant.

Lire aussi

Pour beaucoup de personnes handicapées, le confinement c’est toute l’année

Presque deux mois de confinement lié au Covid-19, dans des logements parfois mal adaptés. Peu …

2 commentaire

  1. Avatar

    Un grand merci à toute l’équipe pour ces moments de partage Il y a des artistes qu’on ne connaissait pasC’est touchantLe témoignage de Anja Lindernous touche beaucoup et nous donne un moyen d’aller de l’avant en regardant droit devantOn lui souhaite le meilleurBonne continuation à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial