Accueil > Vie Sociale > Culture/Loisirs > Seuls en scène : 4 humoristes pour se marrer pendant le confinement
Geoffrey Bugnot, Stéphanie Binon, Guillaume Bats, et Anne-Alexandrine (alias double A), toujours prompts à se donner en spectacle ! © Montage C.Colozzi (photos DR)

Seuls en scène : 4 humoristes pour se marrer pendant le confinement

[Bulles de culture] Depuis quatre semaines, Faire-face.fr vous propose de vous changer les idées le week-end grâce à quelques découvertes artistiques. Épisode 5 : et si on se détendait un peu avec des humoristes qui ont pris le parti de rire du handicap ?

Guillaume Bats : humour noir, autodérision et ironie grinçante

Après avoir assuré les premières parties de plusieurs humoristes, Guillaume Bats, atteint de la maladie des os de verre, a imposé progressivement sa marque de fabrique. La rencontre avec Jérémy Ferrari (on se souvient du sketch L’Adoption pour les nuls) a été déterminante.

Depuis quatre ans, il se balade de scène en scène et a conquis ses galons de show-man. « Un jour, quelqu’un a dit, ou écrit en commentaire sur les réseaux sociaux : « Quand le rideau s’ouvre, on voit quelqu’un d’handicapé et cinq minutes après, on découvre un humoriste ». Ça fait plaisir. », confiait-il à Faireface.fr en 2017.

 

Double A : « prendre à la rigolade » la maladie chronique

Dans la vie, Anne-Alexandrine, 33 ans, est une jeune femme atteinte de deux pathologies : une dystonie myoclonique* et la sclérose en plaques depuis dix ans. Sur scène, elle devient Double A et porte avec cran un one-woman-show dont elle est l’auteure. Une manière de « prendre à la rigolade » la maladie chronique et son lot de galères au quotidien. 

 

Stéphanie Binon : le stand-up en fauteuil roulant

Tétraplégique depuis l’âge de quatorze ans suite à un accident de gymnastique, Stéphanie Binon relate depuis 2003 ses mésaventures, ses galères, ses coups de cœur dans un blog Handinarystories. Alors qu’elle prend des cours de théâtre depuis quelques années, elle a eu envie d’écrire un One Woman Sit-up show. Un spectacle qui lui ouvre les portes du cercle fermé des humoristes.

« Ce sont surtout des anecdotes que n’importe quelle femme pourrait vivre au quotidien, racontait-elle au site de la RTBF. Sauf que le fauteuil rend les choses plus compliquées, plus difficiles ou parfois simplement, avec le recul, plus drôles. J’essaie de transformer tout cela et d’expliquer qu’avec le handicap, on devient tout à coup quelqu’un d’un petit peu extraordinaire. »

 

Geoffrey Bugnot : il dérape et il aime ça

Geoffrey Bugnot, tétraplégique, a déjà participé deux fois au festival off d’Avignon avec son spectacle Geoffrey dérape. Un seul en scène en fauteuil roulant. « Ne vous inquiétez pas ça fait 24 ans que j’ai le permis fauteuil roulant. Je maîtrise », prévient le jeune humoriste en faisant son entrée sur un air de Michael Jackson.  Le 8 novembre 2019, il a remporté le prix du jury lors du Festival Humour et Handicap à Épinal (88) organisé par APF France handicap.

Si vous avez raté les quatre épisodes précédents

• Épisode 1 : Musique : à l’écoute de 4 artistes handicapés pour adoucir votre confinement

•• Épisode 2 : Cirque, danse : à la découverte de 4 artistes handicapés pour égayer votre confinement

••• Épisode 3 : Cinéma : 4 films à (re)découvrir pour s’évader du confinement

•••• Épisode 4 : Peinture, sculpture, dessin : 4 plasticiens pour s’émerveiller  pendant le confinement

A propos de Claudine Colozzi

Claudine Colozzi
Journaliste société - culture, mettant en valeur des femmes et des hommes au parcours inspirant.

Lire aussi

Apprendre à t’aimer [M6] : un regard juste sur l’arrivée d’un enfant porteur de trisomie 21

 M6 diffuse ce soir un téléfilm mettant en scène un couple confronté à la trisomie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial