Accueil > C'est mon histoire > Timothé Griseri, 20 ans, influenceur : « Faut dépasser ton handicap, en faire une force »
Sur Tik Tok, Timothé Griseri répond, sans aucun tabou, à toutes les questions que ses 250 000 followers peuvent lui poser. © DR

Timothé Griseri, 20 ans, influenceur : « Faut dépasser ton handicap, en faire une force »

Atteint d’infirmité motrice cérébrale (IMC), le jeune Timothé Griseri s’est lancé sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram et Tik Tok, afin de favoriser l’inclusion des personnes avec un handicap et de porter un message d’espoir. Il le fait sans ambages, avec humour, et ça marche !

« Tim 20 ans… Un gars de Toulouse qui n’use jamais ses chaussures et qui roule… Roule. » Ainsi se présente Timothé Griseri, handicapé de naissance, sur Instragram. Vous le retrouverez aussi sur Tik Tok, Facebook, etc. Bref, sur tous les réseaux sociaux.

Du haut de ses 20 ans, il y est devenu un influenceur reconnu. Ses followers apprécient sa manière d’appréhender la vie et de parler du handicap : dans la bonne humeur et sans tourner autour du pot. En sus de vidéos, il répond à toutes les questions pratiques et personnelles, face caméra, avec franchise.

« Montrer qu’une personne en situation de handicap peut faire quelque chose de sa vie »

Tim ne cache pas être fier de sa popularité… en mêlant décontraction et détermination : « Je suis quelqu’un qui ne se prend pas la tête. Si ça marche tant mieux, sinon, tant pis. L’important est de rester tel que l’on est et de ne jamais oublier d’où l’on vient ». Précisément, il revient de loin.

« En 2017, je suis tombé en dépression car j’entendais que, à cause de mon handicap, je ne pourrais rien faire et finirais ma vie en foyer. » Très peu pour lui ! « Un matin, je me suis dit : “Faut dépasser ton handicap, en faire une force”. » Bingo !

@handitim

#duo avec @esenachoman #complimentrapbattle Salut à vous et oui c’est bien moi

♬ sonido original – Esenachoman

Après avoir vécu dix-neuf ans en institution, où il a allié « classe et rééducation », Tim a fait un service civique dans la communication et la production vidéo. Une expérience qu’il a su mettre à profit pour retrouver un sentiment d’utilité, donc un entrain et de l’appétit pour la vie.

Son crédo : « Montrer qu’une personne en situation de handicap peut faire quelque chose de sa vie ». À partir d’une vidéo postée sur Insta, dans laquelle il exprimait ce point de vue, « la mayonnaise a pris toute seule ». Désormais, cette activité occupe toutes ses journées.

 « J’adore entreprendre ! »

La belle énergie de cette influenceur lui vaut plus de 30 000 abonnés sur Instagram. © DR

Pour être davantage actif, il a créé l’association Handitim. Avec deux objectifs : sensibiliser la société au handicap à travers différentes actions (à distance mais aussi en présentiel dans les écoles, les entreprises…) et montrer qu’une personne à mobilité réduite peut accéder à diverses activités. Dont le sport. Tim en est un grand fan et pratique la boxe, le karting… « Le sport est ce qui ne nous fait pas sombrer. »

Il en tire sa force de caractère. « Tant que mon corps ne m’arrêtera pas, je ne m’arrêterai jamais. J’adore entreprendre ! Même quand je dois être hospitalisé, je continue de travailler. » Il a d’ailleurs d’autres projets en tête. « J’espère sortir une marque de vêtements au profit de mon association d’ici fin mai. »

Et pour la suite…

Il verra ce que l’avenir lui réserve. Pour le moment, Tim se réjouit de son impact médiatique dont il fait bénéficier différentes associations. Il cherche d’ailleurs continuellement de nouveaux partenaires auxquels il serait utile.

Son ambition ne l’empêche pas d’être lucide : il sait la volatilité des réseaux sociaux. S’il lui a été dit qu’il était un exemple à suivre, il lui a aussi été signifié qu’il serait plus utile à la société mort que vivant ! « Dès qu’on s’y expose, il faut accepter la critique, même violente : c’est la règle du jeu. » Remarquable clairvoyance qui lui promet, avec son mental de champion et sa sincérité, un bel avenir.

A propos de Elise Jeanne

Elise Jeanne
Journaliste généraliste, société, santé, culture.

Lire aussi

Mobilisation pour Milena, atteinte d’une maladie rare, menacée d’expulsion

Atteinte du syndrome de Goldenhar, Milena, 12 ans, est menacée d’expulsion avec sa famille. À …

Un commentaire

  1. Avatar

    Bonjour et bravo,
    Mère de deux atypiques,j e me bats pour la dignite et une place acceptable.
    L’aîné, Asperger,puis maladie de lyme,dans le cerveau, s’est retrouvé dans un paradoxe,aux enjeux institutionnels, qui le plonge dans une probable dépression,…,interets restreints,…,
    Au plaisir d’échanger, des projets et expériences à vous soumettre,…
    Très cordialement.
    Mme Elisabeth LARMET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial