Accueil » Accessibilité » Access Solutions : des jeunes pousses pour faire croître l’accessibilité
Access Solutions : des jeunes pousses pour faire croître l’accessibilité
Access Solutions, forum dédié à l'accessibilité dans lequel vingt start-ups présentaient leurs solutions.

Access Solutions : des jeunes pousses pour faire croître l’accessibilité

Publié le 3 décembre 2015

Donner de la visibilité aux start-ups qui développent des outils et services innovants pour favoriser la mobilité des personnes handicapées et des seniors. Tel était le propos du Forum Access Solutions organisé mardi 1er décembre par la direction de l’accessibilité de la SNCF.

Trois minutes pour convaincre. Pas une de plus ! C’était l’exercice imposé, façon speed-dating, aux vingt start-ups venues présenter mardi 1er décembre leur activité ou leur projet au 1er Forum Access Solutions. Un événement organisé par la direction de l’accessibilité de la SNCF conjointement avec SNCF Développement, filiale qui soutient les jeunes pousses, en partenariat avec le Comptoir de l’innovation. Ce dernier acteur, dont l’objectif est le développement d’entreprises sociales, disposant d’un incubateur nouvelles technologies, le Social Good Lab.

Plateformes, GPS, imprimantes 3D

Car toutes les start-ups présentes à ce forum ont bel et bien recours aux nouvelles technologies, qu’il s’agisse de plateformes collaboratives ou de mise en relation, d’imprimantes 3D, de systèmes GPS améliorés, de capteurs, de synthèse vocale ou d’applications pour tablettes et smartphones. Certaines ne sont pas des inconnues, comme I Wheel Share, réseau d’échanges d’expériences de non-accessibilité qui a d’ailleurs remporté un des trois trophées « Coup de pouce » remis à l’occasion de ce forum. Ou encore Wheeliz, le système de partage d’automobiles adaptées lancé par Charlotte de Vilmorin, dont la campagne vidéo hilarante a récemment fait le buzz sur Internet.

Des réseaux solidaires, humains et numériques

S’adressant aux personnes à mobilité réduite, on notait encore des initiatives comme Faciligo se définissant comme une communauté de voyageurs solidaires. L’idée ? Se trouver un compagnon de voyage autonome pour effectuer ses déplacements dans les transports en commun. Destiné plutôt à un public âgé et fragilisé, Citizen Mobility est pour sa part un service de transport accompagné « siège » à « siège ». Ce qui signifie que le chauffeur va amener son client jusqu’à la salle d’attente d’un médecin, par exemple.

Des outils utiles à plusieurs handicaps

Si d’autres outils présentés lors de ce forum ciblaient en priorité les handicaps auditif ou visuel, ils pourraient également présenter un intérêt pour les personnes en situation de handicap moteur. C’est le cas pour les systèmes de guidage, comme Angéo, super GPS qui a également reçu un trophée lors de cette matinée. Mais aussi et surtout Grizz, un dispositif utilisant deux capteurs vibrant que l’on peut fixer dans ses propres vêtements. Plus besoin de sortir son smartphone pour savoir où aller. L’application, qui utilise un GPS, envoie une vibration à gauche pour tourner à gauche, à droite pour aller à droite et des deux côtés lorsqu’on est arrivé.

Accessibilité du Web, aide aux secouristes

Autre service remarqué, Facil’iti permettant de rendre les sites web accessibles à différents handicaps, daltonisme, dyslexie mais aussi sclérose en plaques, maladie de parkinson, etc. Le profil de l’utilisateur est enregistré et le contenu des sites visités s’adapte à ses paramètres. Sapeur-pompier toujours en activité à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, Frédéric Sola a, lui, imaginé Trad 112, une application qui n’a besoin d’aucune connexion pour fonctionner et qui permet aux secouristes de remplir un premier questionnaire auprès d’une personne victime d’un malaise. Qu’elle soit sourde, malvoyante ou qu’elle parle une langue étrangère puisque l’application dispose du son et du texte dans quatorze langues et de vidéos en langue des signes.

Un couteau-suisse pour accompagner à l’autonomie

Intéressant, enfin, le concept de Coach Autonomy qui propose ses services aux particuliers comme aux professionnels pour les accompagner dans l’autonomie et l’accessibilité, complétant pour le premier public le travail réalisé en amont par les équipes médicales et paramédicales. La start-up a répertorié 80 000 sources d’aides techniques et solutions d’adaptation pour aménager un logement, accéder à la culture, etc. Elle se propose aujourd’hui d’intervenir comme courtier pour les négocier au meilleur prix. Et ces solutions sont d’une grande diversité. « Nous conseillons, par exemple, aux restaurants d’avoir des couverts adaptés, dit Esteban Verdiere, son fondateur. Ainsi, il y a un confort d’usage pour tous. »

Échanges de bonnes pratiques entre la SNCF et d’autres grandes entreprises

Des services et des outils innovants que la SNCF entendait faire connaître par ce forum tant à l’interne qu’à l’externe. Outre des responsables des branches Gares & Connexions et voyages-sncf.com, on trouvait également dans le public des responsables accessibilité d’entreprises comme La Poste, SFR, Kéolis, ADP ou Orange. « Eux aussi ont des réseaux, des boutiques, des lieux ouverts au public et des sites internet. Il nous paraît donc important d’échanger nos bonnes pratiques », expliquait Carole Guechi, directrice de l’accessibilité et organisatrice de l’événement. Corinne Manoury

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*