Accueil » Vie Sociale » Sports » Tous en fauteuil : rapprocher handicapés et valides autour du tennis
Tous en fauteuil : rapprocher handicapés et valides autour du tennis
Tous les participants ont repris la célèbre petite Tour Eiffel (Paris en LSF) pour montrer leur soutien à Paris 2024 © Compte twitter Anne Hidalgo

Tous en fauteuil : rapprocher handicapés et valides autour du tennis

Publié le 8 juin 2017

Des fauteuils roulants spéciaux dotés de grandes roues un peu inclinées attendent que des joueurs viennent s’installer. ©Claudine Colozzi

La journée Tous en fauteuil organisée par la Fédération Française de Tennis (FFT) a eu lieu mercredi 7 juin sur la place des Mousquetaires à Roland-Garros. Une opération de sensibilisation au tennis fauteuil sous le parrainage de Michaël Jérémiasz, champion paralympique. 

Sur la place des Mousquetaires, au cœur du site de Roland-Garros, de mini-terrains de tennis attirent le regard des passants. Des fauteuils roulants spéciaux dotés de grandes roues un peu inclinées attendent que des  joueurs viennent s’installer pour tester le tennis-fauteuil. Pour sa 4e édition, l’opération Tous en fauteuil  bat son plein.

Initiée par Michaël Jérémiaz, quadruple médaillé olympique et porte drapeau français aux jeux de Rio en 2016, avec le soutien de The Adecco Group et l’équimentier sportif Babolat, cette journée d’animation précède les épreuves de tennis-fauteuil. Elles se déroulent du 8 au 10 juin.

Le tennis-fauteuil, un sport très physique

But affiché : casser les frontières et permettre aux valides de découvrir les sensations de ce sport très physique. Et visiblement ça marche ! Les badauds se pressent pour s’initier à cette discipline sportive. Trois clubs (Fête le Mur Nantes, l’AS Montferrand et le TC 12 Bercy) ont été invités pour faire quelques démonstrations.

Environ 200 clubs affiliés à la Fédération Française de Tennis (FFT) pratiquent le tennis en fauteuil. Longtemps gérée par la Fédération française handisport (FFH), cette discipline dépend depuis le début de l’année 2017 de la FFT via une délégation ministérielle. L’objectif est de mieux faire connaître ce sport dans lequel de nombreux Français excellent tels Stéphane Houdet ou Nicolas Peifer.

Même Anne Hidalgo, la  maire de Paris, a échangé quelques balles !

Plus tard, dans l’après-midi, people et politiques se donnent rendez-vous pour eux-aussi tester le tennis-fauteuil : l’actrice Sandrine Kiberlain, le chanteur Grand Corps Malade et même la maire de Paris Anne Hidalgo se prêtent au jeu en échangeant quelques balles.

Et puis, tous les prétextes sont bons pour brandir haut et fort les couleurs de la candidature de Paris aux  JO 2024, surtout sur le site de Roland-Garros, potentiel lieu olympique. Rejoints par la ministre des Sports Laura Flessel et la Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées Sophie Cluzel, tous ont repris la désormais célèbre petite Tour Eiffel avec les doigts qui, en LSF, signifie Paris. Claudine Colozzi

 

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*