Le podcast « Aimable » ou l’intimité d’une trentenaire en situation de handicap révélée sans tabou

Publié le 29 novembre 2021 par Pauline Hervé
La série du podcast « Aimable » compte cinq épisodes, chacun faisant le récit d'une Saint-Valentin pas comme les autres.

Alicia Jovin a écrit les cinq épisodes de “Aimable”. Un podcast moderne et pétillant sur la vie sentimentale d’une jeune femme en situation de handicap – à écouter sur YouTube. Du vécu, de l’humour et du franc-parler pour évoquer un sujet encore trop tabou.

Faire-face.fr : Pourquoi vous êtes-vous lancée dans le récit de la vie intime d’une trentenaire en situation de handicap ?

Alicia Jovin : D’abord parce que c’est ce que je suis ! Ma vie me permet de ressentir pleinement ce que j’écris… et inversement. J’ai 30 ans, j’habite à côté de Paris. Et ce que j’aime le plus dans la vie, c’est de jouer avec les émotions à travers des histoires. J’ai fait des études de cinéma et travaille dans le milieu associatif.

Avec l’écriture de ce podcast, nous – Zoé Lemonnier, la comédienne qui interprète le texte, et moi – avons voulu détailler les conflits que cela pose d’être une femme en situation de handicap. Même si on en parle de plus en plus dans les films, les séries, il faut qu’on arrive à en faire un sujet davantage attrayant. Pour toutes les femmes mais aussi pour les hommes.

F-f.fr : Comment est né ce podcast ?

A.J : En janvier 2021, j’ai ouvert mon blog “Pride Lady” et l’un de mes articles, Merci mais non merci, a particulièrement plu à mon ami Virgile Abbondanza de MeHandYou* avec qui j’ai beaucoup travaillé sur la question du handicap. Il m’a dit : « Si tu racontes ce genre de situations réelles, les gens vont halluciner . »

Chaque épisode relate une Saint-Valentin. À l’hôpital, sur un site de rencontres, avec une amie, au travail, en voyage… La narratrice est une grande romantique qui prétend avoir « un bac + 10 dans l’art de faire fuir les hommes » mais qui regrette « l’insouciance de l’époque où la vie conjugale de mes Barbie était mon seul souci ».

À lire aussi : Michaël Jérémiaz parle d’amour et de sexualité dans le podcast « Dis-moi oui, Handy »

J’ai voulu souligner ce qui reste difficile : trouver un équilibre entre “Je suis un super-héros qui vit avec un handicap” et “Je suis juste un être humain sensible et sexué ” . »

F-f.fr : Le handicap apparaît finalement peu dans le podcast, à part quelques allusions au fauteuil, à l’auxiliaire de vie… Pourquoi ?

A.J : En écrivant, j’ai surtout songé à des histoires de femmes comme Sex and The City ou plus récemment Valeria. Pour être honnête, je n’ai pas grand-chose à dire sur le handicap. Aujourd’hui, tout le monde sait qu’il existe différents types de handicap et quel poids ça peut avoir sur la vie de tous les jours…

Mais j’ai voulu souligner ce qui reste difficile : trouver un équilibre entre “Je suis un super-héros qui vit avec un handicap” et “Je suis juste un être humain sensible et sexué ”. Et ça, par contre, tout le monde ne s’en rend pas compte.

* Une communauté de personnes en situation de handicap souhaitant partager leurs expériences et s’inspirer en rencontrant d’autres personnes.

 

Comment 1 commentaire

Merci d’être témoin de ta Vie , moi-même étant un simple Traumasité-Crânien de Besançon, de 57 ans né le 1964…
On pourrait se rencontrer, dès l’année prochaine tu habites et où sur Paris ???
Je serais chez mes ami(e)s dans le XXème arrondissement de Paris !!!
Bonne fête de fin d’année à Toi, et Joyeux Noël à Toi et à vous…
Bonne réception, je t’embrasse Alicia
François Alexandre GUYOT 06 67 27 82 58

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de Confidentialité de Google et l'application des Conditions d'Utilisation.