Accueil > Ressources > Le ton monte pour la réforme de l’AAH en couple
Manifestation, tribune, campagne en ligne... : les associations relaient la colère des personnes handicapées pour faire pression sur le gouvernement, opposé à l'individualisation de l'AAH. ©rawpixel/freepik.com

Le ton monte pour la réforme de l’AAH en couple

Act Up-Paris et plusieurs associations et collectifs de personnes handicapées, dont APF France handicap, appellent à manifester devant le Sénat ce mardi 9 mars pour réclamer la déconjugalisation de l’AAH. La mobilisation s’organise également sur les réseaux sociaux. Objectif : pousser le gouvernement à soutenir la proposition de loi réformant le mode de calcul de l’AAH en couple.

Le mot d’ordre d’Act Up-Paris est largement partagé.

« A = A. » L’équation est simple pour Act Up-Paris. Mon AAH = Mon autonomie. L’individualisation de l’allocation adulte handicapé sera la principale revendication de la manifestation qu’elle organise ce mardi 9 mars, à 13h30, devant le Sénat. Avec le soutien d’APF France handicap, le Collectif citoyen handicap, le Collectif pour la liberté d’expression des autistes, les Dévalideuses…

Les sénateurs doivent en effet examiner, cet après-midi, la proposition de loi adoptée par l’Assemblée nationale en février 2020, en première lecture. Ce texte vise, entre autres, à supprimer la prise en compte des ressources du conjoint dans le calcul de l’AAH.

Une navette parlementaire à l’issue incertaine

La commission des affaires sociales du Sénat l’a déjà adopté, la semaine dernière, après l’avoir amélioré. Les sénateurs devraient faire de même aujourd’hui. Contre l’avis du gouvernement qui y est farouchement opposé… mais dont les soutiens sont en minorité au Sénat.

La proposition de loi repartira alors devant les députés. Autre chambre, autre ambiance. Car, à la l’Assemblée nationale, La République en marche, le parti fondé par Emmanuel Macron, et ses alliés sont majoritaires.

« Il va falloir un fort élan de mobilisation des associations. »

« Il va falloir un fort élan de mobilisation des associations de personnes handicapées pour que le texte soit définitivement voté », a prévenu le sénateur LR Philippe Mouiller, rapporteur du texte. La manifestation de cet après-midi est la preuve que celles-ci entendent effectivement peser dans le débat.

#LePrixDeLAmour sur les réseaux sociaux

APF France handicap publie des témoignages d’allocataires en couple.

Elles mobilisent aussi sur les réseaux sociaux. APF France handicap publie, depuis le 3 mars, des témoignages d’allocataires sous la bannière #LePrixDeLAmour #PayeTonHandicap. Et le Collectif handicaps a lancé, ce mardi, sa campagne #ObjectifAutonomie.

Enfin, ces associations développent également leur argumentaire, dans des communiqués et dans la presse. Lundi 8 mars, La Croix a ainsi publié une tribune d’Arnaud de Broca, le président du Collectif handicaps.

Montrer que le gouvernement est à contre-courant

La stratégie est claire. Contrer les idées avancées par Sophie Cluzel pour défendre le statu quo. Et montrer que le soutien à la déconjugalisation a largement progressé dans la société, dépassant les clivages politiques.

« Le gouvernement, qui invoque des arguments peu entendables, se retrouve seul à refuser l’évolution de la législation », souligne le Collectif. Il porte donc seul la responsabilité de « conforter cette injustice ».

Un mariage factice à Tourcoing

« Acceptez-vous d’être privé de toutes ressources, et d’être dépendant de votre future femme ici présente ? » Devant la mairie de Tourcoing, une élue locale et un militant d’Europe Écologie-Les Verts, en fauteuil roulant, avaient organisé un mariage factice, dimanche 7 mars, rapporte France 3. Objectif : dénoncer les effets pervers de la prise en compte des ressources du conjoint pour le calcul de l’AAH.

A propos de Franck Seuret

Journaliste éco-social et documentariste. Spécialiste de la politique sociale du handicap.

Lire aussi

AAH en couple : une autre proposition de loi entre en jeu pour la déconjugalisation

Le député Les Républicains Aurélien Pradié a déposé, le 25 août, une nouvelle proposition de …

40 commentaire

  1. il est totalement injuste et inconcevable de lier l AAH aux ressources du conjoint car la liberté du bénéficiaire de l AAH est de facto suspendue et brisée le rendant ainsi encore plus handicapé que ce qu il endure déjà.

  2. Non, car elle est dépendante de la politique sociale départementale, en tout cas sur mon Département. Donc, les critères d’admissibilité ne sont pas étudiés en vertu du certificat médical initial, en faut-il 2 ou bien faut-il désigner un médecin dédié MDPH pour les réaliser afin d’écarter cette vision handicap = coût ?

  3. Il faut que cette loi passe ….L’aah n’ est pas un minima sociaux ….L’AAH est une allocation pour la personne handicapé ( 902 euros) qui ne peut pas travailler .Redonnons un peu de dignité à ces personnes en ne prenant plus en compte les revenus du conjoint ! Merci

  4. Le  » nouveau  » monde capitaliste de la macronie EST l’ancien monde puissance 4 !

     » FAIBLE AVEC LES FORTS ET FORT AVEC LES FAIBLES « .

    Mais aussi pendant le délai de 13 mois qu’il a fallu pour que le SENAT mette en lecture ce jour du 09 Mars 2021 cette proposition de loi d’ INDIVIDUALISATION DE L’AAH , ce même sénat a eu tout le temps pour la remanier et la vider à son avantage de sa substance originelle en y agrégeant des amendements afin de donner l’impression qu’il votera POUR alors qu’il est contre et en sachant que finalement CETTE FOIS-CI elle ne sera pas votée favorablement par l’assemblée nationale qui ne se laissera pas prendre de nouveau par l’absence de députés larem comme le 13 Février 2020.
    Et là de nouveau pour se dédouaner ,ce sénat ressortira son légendaire  » CE N’EST PAS MOI C’EST LUI « .

    Si ce sénat à majorité LR était pour cette proposition de loi ,il n’aurait pas attendu d’être mis sous pression pendant un an par des centaines de milliers de courriers qui lui furent adressés et de multiples pétitions .

    Que la macronie à travers cluzel soit contre cette proposition de loi est un fait indiscutable, mais celui-ci ne doit pas détourner notre regard du fait que la QUASI totalité de la caste politique quelqu’en soit le parti est contre car craintive à devoir l’assumer si leur rêve à prendre la place du trône devenait réalité en 2022.

    Quoiqu’il en soit,en l’état actuel qu’est rendu cette proposition de loi vidée ,même votée aujourd’hui par le sénat ,elle ne sera PAS effective pour les personnes handicapées avant un minimum de 2 ans pendant lesquels elle sera baladée stérilement de commission en commission afin de faire partie de programmes électoralistes de la campagne présidentielle 2022 dans le but d’ ACHETER les voix des personnes handicapées.

  5. michele Cousantier

    je suis en soutien total car je suis paraplégique et marié, mon mari est auto-entrepreneur donc mon AAH a diminuer de plus de la moitié, je trouve ca honteux

  6. Ils devraient aussi plus tenir compte de la rente d’accident de travail, car la rente est un du et non un revenu.
    Une rente trimestrielle réduit AAH et elle est comptabiliser par mois par la CAF

  7. Czolacz Patricia

    tous les articles parlent d’autonomie financière mais perso tétraplégique de naissance, au départ de mon fils à la fac, la caf m’a réduit mes allocations de moitié et refusait de recalculer mon AAH malgré le nouveau temps partiel de mon mari donc pour vivre nous avons du demander l’aide alimentaire et actuellement j’ai mis la CAF34 au TGI car elle est hors la loi !

    • Moi ma femme a une sclérose en plaques et en incapacité de travailler et on lui baissé son aah car je travaille et gagné un peu plus que le SMIC

      Son aah a passé de 900euros a 375 euros en 3ans.

      Je trouve sa honteux car ma femme ni peut rien et que si elle pouvait travailler elle le ferait.

      Je trouve inadmissible de pénalisé encore plus les personnes anticipés.

      Je trouve sa inadmissible

      • Je ss malheureusement dans le mm cas que votre femme. Handicapée à +80%. Mon conjoint touche à peine plus du smic, j’ai mes enfants à charge, qui ne sont pas les siens.
        ben pareil j’ai perdu bcp de mon AAH !!
        je n’ai pas demandée à avoir un cancer, ni une opération ratée qui m’ont mis dans cette situation !!
        Où j’ai passée 2 ans dans un lit d’hôpital entre la vie et la mort !!!
        Chez nous il n’y a pas de mise en commun des finances. Je vis de quoi et comment ?? Comment je nourri mes enfants, comment je fais pour garder un minimum, car c’est bien le minimum… de dignité et d’autonomie financière ??
        Je me sépare de mon conjoint pour avoir le droit à mon AAH parce que je ne pourrai plus jms retravailler donc ne ss mm pas reconnu travailleur handicapée !!!
        Je voudrais bien les voir vivre nos vies, avc leurs difficultés quotidiennes… Douleurs, pertes de mobilité et j’en passe !!!
        Vu leurs salaires pour ce qu’ils font…. C’est une honte, une aberration !!!!

      • Bonjour moi j’ai de la aah je trouve ça pas normal je vais tout perdre car mon conjoint va toucher 2200 et nous avons 1 enfants en fait il faudrait se déclare séparer pour garder nos salaires et aide appartement séparé et plus en couple en fait il faut survivre on a qu’une seule vie on peut bien vivre quand même mais non ont a pas le droit c’est une insulte vis-à-vis de notre handicap !!! Vive la France de merde

  8. Et il est y à pas que les revenus du conjoint qui sont pris en compte il est ya aussi les revenus des enfants rattaché à la personne qui perçoit aah , il faut vraiment réformer tout ça on se retrouve handicapé des deux cotés , côté santé et côté droit,

    • Non on prends pas en compte les revenus des enfants rattachés, couple point! Vous confondez avec l’APL

    • Bonjour je m en sortais a peu près bien j arrivais à payer mes factures sans faire d extra avec un peu de mal pour mon loyer mais je jonglais pour y arriver mais depuis le moi de janvier c edt la dégringolade je n y arrive plus car on ma enlever l aah 458 euros plus les allocations logement je ne touchais que 54 euros mais c etait un petit plus depuis je ne peu plus payer le loyer et je calcule tout au centime près c est l enfer car je n ai plus le droit de travailler du tout car 2 cancers opérer du dos prothèse du genou totale et j en passe dites moi si on peu espérer retrouver une vie descente sinon autant se flinguer tout de suite car je n ai plus rien à perdre plutôt que de continuer a vivre comme des misérables. J ai l impression qu on régresse.

  9. Proposition votée par le sénat OUI MAIS……. la vraie histoire commence SURTOUT dans les bla bla et le temps ……si proche de l’infini pour les personnes concernées.

    • Bonne chance a nous pour que cette loi passe et nous retablisse nos droit.aah nous est dediee c est un revenu de remplacement et non un minima social.cluzel doit degager ses propos tenus par cette femme est un scandale .cette loi doit passer et nous retablir nos droits

  10. Non ce n’est pas montrer que le gouvernement est à contre courant, car on en gouverne pas selon le courant, mais selon la justice. Les lois doivent être justes.

    D’abord le chiffre avancé du coût de cette loi est faramineux et on aimerait en connaitre le calcul. Il est évident que 20 milliards ne passera pas.

    Ensuite l’opinion elle n’a jamais été particulièrement « validiste », ou discriminante, en revanche que la loi soit validiste et discriminante, cela n’est pas correcte. Elle suinte le mépris voire même, l’eugénisme….

    La « solidarité familiale », est l’argument de la honte, car au titre d’une pseudo-générosité on applique l’assassinat social. Au demeurant selon cette même logique, il faudrait supprimer l’enseignement public. Donc c’est absurde. La solidarité familiale, en effet, concerne aussi les enfants il me semble. Donc selon ce raisonnement, ou voudrait garder la solidarité familiale pour les enfants qui malheureusement en sont exclus, il faudrait supprimer l’enseignement public, pour que les parents le payent et fassent oeuvre de solidarité.

    D’autre part la Justice de la Loi était garantie, selon Rousseau, par son extension, sa généralité, avant toute Constitution…. Il me semble encore qu’il faut considérer pareillement ce qui l’est c’est-à-dire toute invalidité, quelle que soit son origine, accidentelle, biologique, terroriste, militaire. Un militaire qui n’a pas eu de chance, ou un couvreur qui tombe du toit, ou un accidenté, où est la différence… ? Il devrait y avoir un minimum de continuité législative, et éthique, entre ces cas, un socle commun, et il est injuste en l’état, que le militaire invalide ait un autre régime que l’estropié.

    On a l’impression que la loi actuelle charrie quelque chose qui pourrait figurer dans surveiller et punir, de Foucault, une façon de cacher, alors on n’enferme plus à l’hospice comme en 1600 (Histoire de la Folie) mais on cache dans les textes, des situations dont on ne veut rien savoir en fait. C’est parce qu’on ne veut rien savoir qu’on parle de « solidarité familiale », comme si des situations de détresse pouvaient magiquement se muer en effervescence solidaire…

    L

  11. Je trouve inadmissible de nous prendre pour des merdes ,on à droit d’être handicapé et en couple,c’est de la discrimination de la part de l’état français, la liberté, égalité, droit de l’homme c’est où. ?

  12. Moi je deviens sourde mais implantation coûte 1. 4500 comment on fait pour paye sa c est honteuse on a pas demander être comme ça

  13. Bonjour je voudrais savoir si la loi est passée pour ne plus prendre en compte les ressources du conjoint

    • J’ai la sep deux enfants de 8 et ,10 ans.
      Pour l’instant j’ai mon indépendance mais si par malheur un jour je ne peux plus l’être et juste devenir le boulet de service de la famille il est clair que je me foutrai en l’air. L’aah ne doit pas être un minima social c’est un revenu de remplacement.
      Et avec leurs délires d’intégrations de personne handicapée dans le monde du travail ça me fait rire. Certains handicaps engendrent des douleurs très intenses et je ne vois pas comment on peut travailler dans ces conditions.

      • bonjour et j’ai une question? Je suis handicapé à plus de 80% .. maintenant je soumets des déclarations pour décembre, janvier et février. Mon partenaire a commencé à travailler il y a deux semaines. Mon AAH sera-t-il automatiquement suspendu?

    • Bonjour,
      Le sénat a tranché hier pour un accord mais le texte doit faire la navette devant les députés majoritairement de la république en marche « arrière »… bref, c’est pas encore gagné avec cette brochettes de C….. à la tête du pays… mais qu’ils le sachent, il ne reviendront pas au pouvoir en 2022!!! J’ai voté micron pour ne pas voter Lepen… la prochaine fois

  14. Et oui la loi française
    Quand vous regardez un couple normale on leur diminue pas leur salaire
    Par contre nous handicapés si on se mes en couple on perd notre AAH et si on travaille on perd ou descendre notre AAH
    Par contre l’état ne diminue pas leur salaire a cause du covid
    Mes nous qui sommes au plus bat car on a un handicape on ne peut pas où plus travailler suite à une maladie où accident
    On n’a pas le droit de vivre heureux et on vie avec un minima on paye facture nourriture et il nous reste quoi et ben rien et on a pas le droit à des aide comme les primes de noël nous handicapés on a pas le droit de faire noël quand je vois des gens qui font rien car il touche le pôle emploi qui profite du système
    Voilà laisser nous le droit de vivre heureux

    • la prime de noel c est entre 150 et 200 euros par ans la vie rêvée!!!, vous avez pas le monopole de la souffrance , si le rsa c est si bien , je le souhaite à toute votre famille

  15. Bonjour,
    Apres reevaluation en janvier 2021, mon AAH est descebdu a 213 euros, (mon epouse a un salaire de 1815 euros.).
    En sachant que dans mes soins j’ai a ma charge des medicaments non remboursés, en gros une 50e par mois,…

  16. A quand non aux ressources du conjoint pour aah

  17. Inadmissible j espère que toutes personnes handicapées aura l intégralité de son aah pour vivre dignement !

  18. Bonjour ,
    Je suis handicapé ,et dans l’incapacité total de travailler , je vie en couple depuis 2013 .
    Le salaire de mon mari dépasse de quelques euros ,donc je ne touche plus de aah .
    Je suis entièrement dépendante de lui .
    Avons nous le droit de vivre dignement et comme toutes personnes …il est temps que les ministres acceptent cette loi .
    Nous avons le droit de vivre normalement , déjà que le handicap est lourd …

  19. Merci à Mr Seuret et merci à CAF 13 pour leur compréhension …
    Le 16/03 dans l’après-midi un membre de la CAF 13 m’a téléphoné pour me dire que leur service allé tenir
    Compte de l’arrêt de la Cour de Cassation et de l’arrêt de la cour d’appel d’Aix en Provence et que dès la notification
    de la notification de la Mdph 13 mon dossier serait réglé ( la personne a même était ok pour que je leur adresse par mail la notification
    Que j’avais déjà reçu delà mdph13 (renouvellement à compter du 1/06/20 au fin décembre 2029 ) et dont je remercie aussi car mon dossier de renouvellement dépose le 18/02 (juste après avoir pris connaissance de l’information sur ‘Faire Face’
    Encore merci à Mr Seuret et à toute l’équipe de Faire Face…

    • bonjour et j’ai une question? Je suis handicapé à plus de 80% .. maintenant je soumets des déclarations pour décembre, janvier et février. Mon partenaire a commencé à travailler il y a deux semaines. Mon AAH sera-t-il automatiquement suspendu?

    • Valérie Dichiappari

      Monsieur, merci à vous d’avoir pris le temps de nous écrire ce message qui souligne l’utilité de notre travail et de l’existence d’un site tel que faire-face.fr, au service des personnes en situation de handicap et de leurs droits. Cordialement, Valérie Di Chiappari, rédactrice en chef

  20. J’ai un TAG+Phobie sociale, on me donne 290 Euros, maintenant, en prenant de l’age j’ai une polyarthrose invalidante, je suis très handicapée. J’ai demandé à la MDPH, ils m’ont répondu que oui, bien sûr !! sauf que: mon mari à sa retraite, donc macache.

  21. J’ai eu le droit à l’AAH, au vu de mon incapacité de travailler.
    Non seulement, je me sent inutile et un poids pour moi même et mon mari.
    Ce n’est pas ma nature d’être assistée, mais malheureusement je n’ai pas le choix.
    J’étais contente d’avoir cette aide, jusqu’à ce que j’apprenne que l’AAH était calculée en fonction des revenus du couple.
    Encore un coup dur car non seulement on est dans l’incapacité d’avoir un revenu mais en plus on est totalement dépendant de son époux.
    Je suis dépitée , la lumière au bout du tunnel s’est éteinte.
    Perte de dignité, se battre, survivre ou mourir !!!
    Un pas en avant pour trois en arrière.
    Personne ne peut se satisfaire de vivre sur le compte de son conjoint.Encore moins une personne handicapée.

  22. Suite de mon commentaire.
    Je suis épileptique, ce n’est pas une belle image…
    Quand je suis en état de grand mal(crises consécutives jusqu’à la réanimation),je me bat avec une force surhumaine pour m’en sortir, mais à quoi bon.
    Je ne suis pas dépressive, mais être dépendante financièrement, c’est mon plus gros combat.
    Aujourd’hui j’ai la force d’aller vers la lumière, demain je n’en sais rien…
    Désolée pour l’image que je donne de moi, mais franchement les lois sont faites pour ceux qui n’ont pas de problème ou ni sont pas contraints.
    Je ne leurs souhaite pas d’être dans cette situation, car dépendre de son conjoint, c’est pire que la maladie.
    Merci de votre attention.

  23. QUAND tour le monde aura énuméré son handicap (dont celui de son nombril) comme si il était supérieur à celui de l’autre,

    PEUR-ETRE passerons-nous à une action concrète qui prendra la place à toutes ces lamentations stériles et dont tout le

    monde se fout,en commençant par CLUZEL ???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial